dimanche, 05 août 2018 11:16

La Coalition appelle à former un groupe de pression pour la libération des détenus au Conseil de sécurité de l'ONU

(04 août) : Yasser Farhan, Chef de la Commission nationale pour les détenus et les personnes disparues, a appelé l'Allemagne et la France à former un groupe de pression international avec la Turquie et des pays amis pour se rendre d'urgence au Conseil de sécurité de l'ONU afin d'exiger que le régime d'Assad libère tous les détenus dans ses prisons. M. Farhan a souligné que le régime d'Assad ne doit pas être autorisé à commettre de nouveaux crimes contre les détenus, ajoutant que le régime profite de l'inaction de la Communauté Internationale.
Lors d'une rencontre avec les envoyés allemand et français pour la Syrie samedi, M. Farhan a déclaré que la publication par le régime d'Assad des avis de décès pour les détenus morts dans ses prisons est la preuve des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité. Il a souligné la nécessité de se rendre au Conseil de sécurité de l'ONU pour sauver les détenus.
Le régime d'Assad annonce sans craintes et sans scrupules ses crimes. Il informe les familles des détenus de la mort de leurs proches dans ses centres de détention. Le régime a récemment ordonné aux départements de l'état civil d'enregistrer le décès de milliers de détenus. M. Farhan a souligné la nécessité d'alerter les Nations Unies sur cette évolution dangereuse, d'intervenir de toute urgence pour sauver les détenus restants et de juger les criminels de guerre.
M. Farhan a souligné la nécessité de forcer le régime d'Assad à donner aux organisations internationales et aux observateurs, y compris le Comité international de la Croix-Rouge, l'accès à ses centres de détention afin de s'assurer de la situation et du traitement des détenus.
Avant leur détention, ces détenus ont offert des fleurs et des bouteilles d'eau aux forces du régime; celles ci ont attaqué les civils lors des manifestations pacifiques. Le régime assassin d'Assad a kidnappé, enlevé de force, torturé et exécuté des manifestants pacifiques. Il a également refusé de remettre les corps à leurs familles ou de mener une enquête sérieuse et transparente sur leur mort.
Le régime d'Assad a transformé la Syrie en un grand lieu de deuil réunissant les Syriens par la douleur et la mort. Cela a renforcé la détermination des Syriens à se débarrasser du régime d'Assad et de ses meurtres, enlèvements et tortures contre ses opposants.

Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition La Coalition appelle à former un groupe de pression pour la libération des détenus au Conseil de sécurité de l'ONU