vendredi, 11 mai 2018 19:51

La Coalition envoie une lettre aux amis du peuple syrien pour bloquer la Loi n°10 et soulever la question au niveau international

(11 mai) : Abdul Rahman Moustafa, Président de la Coalition Nationale Syrienne, a envoyé une lettre aux dirigeants des pays amis, au Conseil de coopération du Golfe et à la Ligue arabe pour mettre en garde contre les dangers de la Loi n°10 récemment adoptée par le régime d'Assad. La lettre souligne que la nouvelle légalisation servira principalement les plans de l'Iran pour consolider son contrôle sur la Syrie.
M. Moustafa a mis en garde contre les conséquences de la nouvelle loi sur les personnes déplacées et les réfugiés hors de Syrie ; celle-ci visant à confisquer les maisons et les biens de centaines de milliers de civils syriens déplacés de force en Syrie et à l'étranger. La nouvelle loi menace également de priver des centaines de milliers de Syriens du droit de retourner dans leurs foyers qu'ils ont été contraints de fuir suite aux sièges et aux opérations militaires brutaux du régime d'Assad et des milices terroristes iraniennes.
La lettre fait suite à l'atelier organisé en avril par la Coalition en coopération avec l'Organisation Day After sur la Loi n°10 et ses conséquences possibles sur le peuple syrien.
L'atelier a réuni l'Organe juridique de la Coalition, des juges, des avocats, des administrateurs, des experts constitutionnels et des experts techniques de l'Association des ingénieurs, des départements techniques des municipalités et du registre immobilier.
L'atelier a souligné que la nouvelle loi vise à légitimer les opérations de déplacement forcé de masse. Les biens confisqués seront accordés aux loyalistes du régime d'Assad et du régime iranien, ce qui risque de permettre à l'Iran de consolider son influence par des moyens non militaires. La Loi permettra également aux entreprises iraniennes de prendre le contrôle des zones stratégiques et vitales à Damas et dans sa banlieue ainsi que dans le reste des régions syriennes.
M. Moustafa a appelé la Communauté Internationale à prendre des mesures sérieuses pour bloquer la Loi n°10, préserver les droits des Syriens et leurs biens, et empêcher l'Iran de mettre en œuvre son projet sectaire dans la région. L'application de cette loi entraînera des contrats de reconstruction pour les nouveaux propriétaires, ce qui risque de servir la politique de modification démographique poursuivie par le régime d'Assad et d'empêcher le retour des réfugiés chez eux à l'avenir.

Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition La Coalition envoie une lettre aux amis du peuple syrien pour bloquer la Loi n°10 et soulever la question au niveau international