samedi, 07 juillet 2018 23:00

La Coalition : un accord forcé à Deraa constitue un crime de guerre

(07 juil) : La Coalition Nationale Syrienne a souligné qu'imposer un accord à la population de Deraa sous la force des armes, des bombardements et des massacres est un crime de guerre et un crime contre l'humanité. La Coalition tient la Communauté Internationale pleinement responsable de ce qui se passe compte tenu de son silence sur les violations flagrantes en cours et de son incapacité à appliquer les résolutions internationales sur la Syrie.
Lors d'une conférence de presse tenue samedi, Anas Al Abdah, Porte-parole de la Coalition, a déclaré que tous les partis ayant joué un rôle dans l'accord imposé aux habitants de Deraa portent la pleine responsabilité juridique, politique et éthique de la situation actuelle, notamment le déplacement de la population, les assassinats de civils et la destruction des infrastructures.
M. Abdah a déclaré que la Coalition appuie la détermination des civils de Deraa face à l'agression brutale, ajoutant que la Coalition se réunit avec tous les acteurs régionaux et internationaux à cet égard.
La Coalition est déçue de l'échec du Conseil de sécurité de l'ONU à condamner les crimes de génocide et les déplacements forcés de masse dans la province de Deraa.
La Coalition est également déçue de l'incapacité des membres permanents du Conseil à assumer leurs responsabilités, dont les Etats-Unis qui étaient garants mais qui ont ensuite renoncé à leurs engagements et laissé le peuple syrien aux attaques brutales de la Russie et de l'Iran.
L'assaut sur Deraa fait suite à l'attaque similaire sur la Ghouta orientale et a été accompagné de menaces d'un assaut sur la province d'Idleb. Ces actions visent clairement à saper le processus politique qui manque aujourd'hui de crédibilité aux yeux de la majorité du peuple syrien. Cet assaut a également révélé l'incapacité des Nations Unies à protéger des millions de civils qui ont été déplacés et qui subissent encore des bombardements.
M. Abdah a déclaré que la Révolution syrienne est née d'une souffrance de plusieurs décennies et de la libre volonté des Syriens. La Révolution syrienne continuera malgré les défis et les difficultés.
Une solution politique fondée sur les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU et sous les auspices des Nations Unies est la seule manière de parvenir à une transition politique en Syrie. Tous les efforts internationaux doivent être basés sur ce fait, loin des tentatives de certaines parties d'imposer leurs propres programmes.

Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition La Coalition : un accord forcé à Deraa constitue un crime de guerre