mardi, 12 juin 2018 22:12

Les derniers chiffres de l'ONU sont des «preuves irréfutables» des crimes d'Assad

Oqab Yahya, Membre de l'Organe politique de la Coalition Nationale Syrienne, a déclaré que les chiffres publiés lundi par les Nations Unies sont une preuve accablante de l'ampleur des crimes commis par le régime d'Assad contre les civils, notamment les meurtres, les déplacements forcés et les changements démographiques.
Nous assistons à un déplacement massif en Syrie ... De janvier à avril, il y a eu plus de 920 000 nouveaux déplacés, a déclaré lundi Panos Moumtzis, Coordinateur humanitaire régional de l'ONU pour la Syrie, à des journalistes à Genève.
M. Yahya a appelé à conserver tous les rapports et enquêtes sur la Syrie afin de les utiliser comme preuve des crimes du régime d'Assad. Il a souligné la nécessité de transférer la Syrie à la Cour pénale internationale et de juger les responsables de crimes de guerre.
Le régime d'Assad vide systématiquement de nombreuses régions en Syrie de leurs communautés locales dans le but de provoquer des changements démographiques dans le pays, a rappelé M. Yahya. Le régime d'Assad a délibérément vidé les zones libérées de sa population locale et les a remplacées par des loyalistes au régime et à l'Iran.
Les bombardements, les sièges et les déplacements forcés menés par le régime d'Assad et son allié russe sont des crimes de guerre auxquels la Communauté Internationale doit répondre et se référer aux tribunaux internationaux.
Depuis début 2018, le régime d'Assad, la Russie et les groupes terroristes iraniens ont considérablement intensifié leurs attaques contre les civils dans les zones assiégées, en utilisant divers types d'armes; dont des armes chimiques et des armes internationalement interdites.
L'escalade des opérations militaires a conduit à des déplacements massifs de population de diverses régions de Syrie vers Idleb et dans la campagne d'Alep. La plus grande opération de déplacement forcé de masse a eu lieu dans la Ghouta Est, où vivaient environ 400 000 personnes. La majorité des zones ciblées par ces attaques étaient couvertes par l'accord sur les «zones de désescalade».

Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Les derniers chiffres de l'ONU sont des «preuves irréfutables» des crimes d'Assad