jeudi, 23 novembre 2017 22:50

Riyad II : pas de place pour Assad et sa clique dès la période de transition

(23 nov) : Les participants à la deuxième réunion élargie de l'Opposition syrienne dans la capitale saoudienne Riyad ont souligné que Bachar Al Assad et sa clique n'ont aucune place avec le début de la période de transition en Syrie.
Le deuxième jour de la réunion a été marqué par l'adoption d'un communiqué final dans lequel les participants ont réaffirmé leur attachement aux principes et aux positions de la Révolution et de l'Opposition, soulignant les énormes sacrifices du peuple syrien et se basant sur le Communiqué de Genève de 2012 concernant la mise en place d'un Organe de transition capable de fournir un environnement approprié pour le lancement du processus de transition.
Les participants ont souligné qu'il est essentiel d'assurer la mise en œuvre du processus de transition de façon à assurer la sécurité de tous dans un climat de sécurité, de stabilité et de calme. Cela ne peut être réalisé sans le départ de Bachar Al Assad et de sa clique, ainsi que du régime de répression et de tyrannie au début de la période de transition.
Les participants ont rappelé que Bachar Al Assad et les piliers de son régime ont commis des crimes de guerre contre le peuple syrien, punissables en vertu du droit international et du droit international humanitaire. Ils ont souligné la nécessité d'envoyer tous les auteurs de crimes de guerre en Syrie devant la Cour pénale internationale.
Le communiqué final note que l'objectif des participants est d'unir les forces de la Révolution et de l'Opposition autour d'une vision commune pour une solution politique basée sur le Communiqué de Genève de 2012 et les Résolutions 2118 et 2254 du Conseil de sécurité afin de jeter les bases d'une étape de transition conduisant le pays à un système démocratique, civil, pluraliste et politique fondé sur la justice et l'égalité.
Les participants ont également réaffirmé leur engagement pour l'intégrité du territoire syrien et la souveraineté de l'État sur l'ensemble de son territoire; exprimant leur engagement à ce que la Syrie soit un État multinational et multiculturel.
Le communiqué final appelle les Nations Unies et la Communauté Internationale à appliquer les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Syrie, à œuvrer immédiatement et sérieusement à l'application des résolutions pour la libération des détenus, à lever les sièges sur les zones assiégées, à permettre à l'aide humanitaire d'atteindre les personnes dans le besoin, à permettre aux réfugiés et aux personnes déplacées de rentrer chez eux, à mettre en œuvre fermement et efficacement l'accord sur les zones de désescalade et à mettre fin aux violations de ces accords par le régime et ses alliés.

Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Riyad II : pas de place pour Assad et sa clique dès la période de transition