jeudi, 11 janvier 2018 20:52

Cent quatre-vingt quatorze civils tués dans les bombardements du régime d'Assad et de la Russie sur la Ghouta Est ces 10 derniers jours

Cent quatre-vingt quatorze personnes ont été tuées et 759 autres blessées dans la Ghouta Est (banlieue de Damas), dont plusieurs femmes et enfants, dans les bombardements aériens et à l'artillerie menés par le régime d'Assad et les forces russes ces dix derniers jours, a déclaré la Direction de la santé à Damas et sa campagne.
Dans un communiqué publié mercredi, la Direction du Gouvernement intérimaire syrien a précisé que 38 enfants et 22 femmes ont été tués, et 140 femmes et 122 enfants blessés. Le bombardement a également causé d'importants dégâts aux biens et infrastructures civils.
Le bombardement de la Ghouta Est ne s'est pas arrêté un seul jour. Toutes les armes sont utilisées, dont les armes chimiques, et cela malgré les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU qui sont de l'encre sur du papier, ces crimes restant impunis.
Toutes les affirmations du régime d'Assad et de ses alliés concernant le ciblage de cibles militaires dans des zones civiles sont un faux prétexte pour justifier le ciblage d'installations civiles essentielles telles que les hôpitaux, les écoles et les marchés populaires.
La Direction a dénoncé les propos du régime et de ses alliés, appelant les organisations internationales et les groupes de défense des droits de l'Homme à intervenir d'urgence pour mettre un terme à l'escalade militaire dans la Ghouta Est. Il est nécessaire d'envoyer des observateurs internationaux pour examiner les centres médicaux et vérifier la détérioration de la situation médicale dans la région.
Le Conseil local de la ville de Saqba (Ghouta Est), a tenu la Communauté Internationale responsable des massacres, des bombardements, de la destruction et du siège de la Ghouta Est. Le Conseil a appelé la Communauté Internationale à prendre d'urgence des mesures pour protéger les civils des assauts des forces du régime et de ses alliés.
Le Chef des droits de l'Homme de l'ONU a déclaré mercredi que les forces du régime d'Assad et ses alliés ont tué au moins 85 civils depuis le 31 décembre dans des attaques intensifiées contre l'enclave de la Ghouta Est assiégée.
Zeid Raad Al Hussein a déclaré dans un communiqué que les conditions dans l'enclave constituent une catastrophe humanitaire. Les zones résidentielles sont frappées jour et nuit par des frappes aériennes et terrestres qui obligent les civils à se cacher dans les sous-sols.
Les forces du régime d'Assad assiègent la Ghouta Est depuis 2013, ne permettant que des livraisons minimes et sporadiques d'aide et de nécessités de base. Il y a quelques mois, les forces du régime ont encore renforcé le siège. De nombreux civils, principalement des enfants, sont morts de malnutrition et du manque de nourriture.

Home PRESSE Nouvelles locales Cent quatre-vingt quatorze civils tués dans les bombardements du régime d'Assad et de la Russie sur la Ghouta Est ces 10 derniers jours