mardi, 15 mai 2018 20:15

De nouveaux déplacés arrivent dans le Nord de la Syrie; le déplacement forcé de masse des communautés locales se poursuit sans relâche

Plus de 100 000 personnes déplacées de force du Sud et du centre de la Syrie sont arrivées dans le Nord de la Syrie ces dernières semaines, ont indiqué des travailleurs humanitaires. Les derniers transferts de civils font partie d'une série d'opérations de déplacement forcé de masse menées par le régime d'Assad et ses alliés pour provoquer un changement démographique à grande échelle dans le pays.
La Coalition Nationale Syrienne a déclaré que le déplacement forcé des communautés locales par le régime d'Assad, appuyé par ses alliés russe et iranien, est un crime de guerre et risque d'entraver le processus politique en Syrie.
Les coordonnateurs de l'intervention d'urgence dans le Nord de la Syrie ont déclaré qu'au total 102 015 personnes sont arrivées dans le Nord de la Syrie; dont 83 214 personnes ont été déplacées du Sud de Damas et 18 801 de la campagne Nord de Homs et de la campagne Sud de Hama. Les forces du régime d'Assad continuent de renforcer le siège et d'intensifier les bombardements dans le Sud de Damas pour forcer la population locale à quitter la zone.
Les forces d'Assad et ses milices alliées utilisent divers types d'armes, dont des armes internationalement interdites, pour forcer les civils syriens à fuir la zone ou mourir s'ils choisissent de rester.
La Coalition a fermement condamné le déplacement forcé de masse des communautés locales, rappelant que cela sert le projet expansionniste de l'Iran dans la région. La Coalition a appelé la Communauté Internationale à mettre fin aux violations contre les civils syriens et à activer le mécanisme neutre des Nations Unies pour juger les responsables de crimes de guerre en Syrie.

Home PRESSE Nouvelles locales De nouveaux déplacés arrivent dans le Nord de la Syrie; le déplacement forcé de masse des communautés locales se poursuit sans relâche