samedi, 11 février 2017 19:42

Des experts du Gouvernement intérimaire syrien et de l'UE discutent de l'appui des projets dans les zones libérées

Des experts du Gouvernement intérimaire syrien et de l'Union Européenne ont tenu un atelier technique pour discuter des moyens d'augmenter le soutien aux projets et aux institutions publiques dans les zones libérées.
Des représentants du Gouvernement intérimaire syrien, de la Coalition Nationale Syrienne, de l'Union Européenne, des Conseils locaux, du Conseil national kurde et des organisations de la société civile, ainsi que des experts syriens ont participé à la réunion qui s'est tenue dans la ville turque de Gaziantep.
Jawad Abu Hatab, Chef du Gouvernement intérimaire syrien, a déclaré que le Gouvernement travaille dur pour relancer les institutions syriennes et rétablir les services à la population civile dans les zones libérées.
M. Abu Hatab a souligné l'importance de soutenir les projets dans les secteurs de l'éducation, l'agriculture, la justice et la sécurité. Il a également souligné la nécessité d'établir des tribunaux qui adoptent la loi syrienne.
Le Gouvernement intérimaire fait de son mieux pour rétablir la normalité dans les zones libérées, malgré la mort de plusieurs travailleurs tués dans les bombardements du régime et de ses alliés sur les zones libérées.
L'atelier était composé de deux sessions. La première s'est consacrée à l'évaluation du Gouvernement intérimaire, ses plans, et à la coopération avec ses partenaires, notamment les Conseils locaux et les organisations. La session a également examiné les moyens de renforcer le soutien de l'Union Européenne aux projets du Gouvernement intérimaire.
Le Gouvernement intérimaire a présenté sa vision et ses objectifs et un aperçu de sa structure, de ses ministères et de ses centres répartis sur le territoire syrien. Le Gouvernement a présenté les projets réalisés ces sept derniers mois et les défis à surmonter. La réunion a également discuté de l'identification et de la répartition des rôles et des responsabilités du Gouvernement et de ses partenaires.
M. Abu Hatab a souligné que le Gouvernement intérimaire souhaite augmenter le nombre de son personnel, pour passer de 30 000 à 100 000 membres. Le Gouvernement se concentre actuellement sur les projets de développement par la mise en œuvre de projets avec ses partenaires, dont les Conseils locaux et les organisations de la société civile. M. Abu Hatab a dénoncé les efforts de certains groupes visant à entraver le travail du Gouvernement intérimaire et à remplacer l'État.
Abdul Ilah Fahd, Secrétaire général de la Coalition, a salué le rôle de l'Union Européenne dans le soutien de la Révolution syrienne et des aspirations du peuple syrien dès le début, appelant à un soutien accru au Gouvernement intérimaire qui cherche à réduire les souffrances du peuple syrien. M. Fahd a souligné que la Coalition poursuit sa bataille politique en parallèle avec les batailles militaire et médiatique contre le régime d'Assad.
Muslim Mohammad, Représentant du Conseil national kurde, a appelé l'Union Européenne à trouver une approche sérieuse pour une solution politique en Syrie et à jouer un rôle efficace dans la reconstruction de la Syrie, dont les régions kurdes, pour construire un gouvernement pluraliste, démocratique et parlementaire.
Les représentants de l'Union Européenne ont réitéré la volonté de l'UE à coopérer avec le Gouvernement intérimaire syrien, soulignant la nécessité d'habiliter le Gouvernement intérimaire et de préserver les institutions étatiques.
La deuxième session de l'atelier s'est concentrée sur des discussions techniques sur les moyens d'accroître l'appui aux secteurs de l'éducation, la santé, l'agriculture, et l'administration locale.

Home PRESSE Nouvelles locales Des experts du Gouvernement intérimaire syrien et de l'UE discutent de l'appui des projets dans les zones libérées