mardi, 07 août 2018 09:58

L'écrivain syrien Abdul Hadi Qashit sur la liste des détenus morts sous la torture dans les prisons d'Assad

Des crimes commis contre des détenus dans les prisons du régime d'Assad continuent d'être découverts après l'envoi par le régime d'Assad de listes de noms de détenus morts sous la torture aux services de l'état civil des provinces syriennes. La dernière de ces listes compte le nom de l'écrivain syrien Abdul Hadi Qashit.
La Coalition Nationale Syrienne a déclaré que cela prouve que le régime d'Assad ne fait pas de distinction entre ses opposants, qu'ils utilisent des armes ou des stylos. Le régime considère quiconque critique ou s'oppose comme un ennemi.
La Commission nationale des détenus et des personnes disparues a appelé samedi la France et l'Allemagne à former un groupe de pression international avec la Turquie et des pays amis pour se rendre au Conseil de sécurité des Nations Unies. La Commission a souligné que le régime d'Assad ne doit pas être autorisé à commettre de nouveaux crimes contre les détenus, ajoutant que le régime profite de l'inaction de la Communauté Internationale.
Des activistes proches de M. Qashit ont déclaré avoir été soumis à un harcèlement constant par les services de sécurité d'Assad avant même la Révolution. Les forces du régime ont arrêté M. Qashit à Alep sans laisser fuiter de ses nouvelles depuis.
En octobre 2013, la Commission des libertés de la presse de l'Association des journalistes syriens a déclaré que dix journalistes sont morts dans les prisons du régime. Le nom de M. Qashit est apparu dans un rapport publié par l'Association à l'époque. Selon des militants locaux, M. Qashit a été vu pour la dernière fois dans la branche de renseignements de l'armée de l'air à Alep.
Né à Alep en 1967, M. Qashit était surtout connu pour ses nouvelles et essais sur la critique littéraire. Il a remporté plusieurs prix, dont le premier prix de l'Union des écrivains arabes à Alep en 1998 avec son histoire « Une lettre au directeur général ». Il a publié une série de nouvelles intitulées « Implications pour la conscience », sa dernière œuvre avant que le régime d'Assad ne mette fin à sa vie sous la torture dans ses centres de détention.
Ces dernières semaines, de nombreuses manifestations ont eu lieu en Syrie et à l'étranger, condamnant les crimes de guerre commis par le régime d'Assad à l'encontre des détenus.
La publication par le régime d'Assad d'avis de décès pour les détenus morts dans ses prisons a été largement rapportée par les médias internationaux. La semaine dernière, le journal allemand Welt a publié un rapport sur les victimes de la torture dans les prisons du régime. Le régime d'Assad sait très bien que l'Iran et la Russie ne l'abandonneront pas, alors il se débarrasse de toute personne perçue comme un obstacle à sa reprise du contrôle total de la Syrie.

Home PRESSE Nouvelles locales L'écrivain syrien Abdul Hadi Qashit sur la liste des détenus morts sous la torture dans les prisons d'Assad