dimanche, 11 mars 2018 00:01

L’aide de l'ONU a suffi à à peine 25% des habitants de la Ghouta Est; la Coalition réitère ses appels à la mise en œuvre de la Résolution 2401 du Conseil de sécurité des Nations Unies

Le Conseil municipal de la ville de Douma (Ghouta Est) a déclaré que l'aide humanitaire apportée par les agences de l'ONU à la banlieue de Damas assiégée vendredi n'a suffit que pour une seule journée. Un repas à été partagé par 40 familles. La Coalition Nationale Syrienne a rappelé que les souffrances des civils dans la Ghouta Est peuvent être atténuées par la pleine application de la Résolution 2401 du Conseil de sécurité des Nations Unies.
Le régime d'Assad et l'aviation russe ont récemment intensifié les bombardements sur les villes et villages de la Ghouta Est. Les forces du régime ont une fois de plus utilisé le chlore gazeux toxique dans les villes de Hammouriya et de Saqba, provoquant 124 cas d'asphyxie, dont chez des dizaines d'enfants.
Majid Bakkour, Chargé de communication au Conseil municipal de Douma, a déclaré vendredi que 13 camions d'aide, qui sont entrés dans la ville lundi mais sans décharger les secours, ont été déchargés vendredi, portant à 46 le nombre de camions d'aide que l'ONU a envoyé à environ 130 000 personnes dans la ville.
L'aide a été distribuée à environ 400 000 personnes prises au piège dans la Ghouta orientale assiégée, et pas seulement aux habitants de Douma. L'aide était si maigre que chaque personne ne recevait que quelques grammes de chaque denrée alimentaire.
Les équipes des Nations Unies préparent un nouveau convoi d'aide; aucune date n'a cependant été précisée à cause de l'attitude du régime d'Assad quant à l'octroi du feu vert.
L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré la semaine dernière que les forces du régime ont ordonné de retirer 70% des fournitures médicales du convoi qui se dirigeait vers la Ghouta orientale; enlevant les kits de traumatologie, les kits chirurgicaux, l'insuline et du matériel vital.
Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a déclaré jeudi avoir reporté la livraison d'un convoi d'aide qui devait entrer dans Douma; la ville subissant de violents bombardements. Le 05 mars, des bombardements incessants sur la Ghouta orientale ont provoqué la fuite d'un convoi humanitaire de 46 camions de Douma, après le déchargement de seulement 14 camions.
Abdul Rahman Mustafa, Vice-président de la Coalition, a déclaré que le régime d'Assad, en empêchant l'entrée de l'aide humanitaire, vise à faire davantage pression sur la population civile et à l'obliger à se rendre.
La Ghouta orientale est assiégée par les forces du régime et les milices iraniennes depuis 2013. La région subit depuis plusieurs jours de violents bombardements par l'aviation russe et les forces du régime d'Assad en préparation d'un assaut terrestre. Le régime d'Assad a utilisé à plusieurs reprises des bombes toxiques chargées au chlore gazeux, au phosphore blanc et au napalm, toutes des armes internationalement interdites.

Home PRESSE Nouvelles locales L’aide de l'ONU a suffi à à peine 25% des habitants de la Ghouta Est; la Coalition réitère ses appels à la mise en œuvre de la Résolution 2401 du Conseil de sécurité des Nations Unies