vendredi, 16 juin 2017 19:24

Le Centre syrien pour les études juridiques : les opérations de changement démographique menacent le tissu social et national de la Syrie

Le Centre syrien pour les études juridiques a mis en garde, dans son nouveau rapport, contre les opérations de déplacements de masse forcés et de changement démographique menées par les forces du régime d'Assad et leurs milices étrangères alliées, soulignant la menace pour le tissu social de la Syrie et l'identité nationale du pays.
Le rapport intitulé «Déplacement en Syrie» affirme que le régime d'Assad mène des campagnes de déplacements forcés organisées et étendues contre les zones défavorisées.
Depuis le début, le régime d'Assad poursuivit une stratégie visant à polariser la société syrienne en créant des rivalités ; les Chiites contre les Sunnites, les Arabes contre les Kurdes, la majorité contre les minorités, les loyalistes contre les dissidents, etc.
Cette stratégie a ouvert la voie à l'établissement du principe de la tutelle du juriste islamique, connu sous le nom de Wilayat Al Faqih, qui cherche à transformer la Révolution en Syrie en un conflit sectaire sunnite-chiite en mobilisant les Chiites et en exploitant leurs sentiments religieux pour alimenter le projet visant à consolider l'influence de l'Iran dans la région, ajoute le rapport.
La stratégie de déplacement représente un intérêt commun partagé par les régimes d'Assad et d'Iran, qui pourtant ont des ambitions et des objectifs bien différents en Syrie.
Alors qu'Assad cherche à frapper la base sociale de la Révolution et à retrouver son plein contrôle sur la Syrie, l'Iran cherche à changer le paysage démographique afin d'assurer une forte présence et influence en Syrie ainsi que dans le processus de paix, précise le rapport.
Les opérations de déplacement de la population menées par le régime d'Assad visent à créer des crises aux niveaux local et international ; déplacer la base sociale de la Révolution des zones révolutionnaires ; sécuriser les passages frontaliers avec le Liban ; sécuriser la banlieue de Damas ; et concentrer les Révolutionnaires dans une seule zone. Selon le rapport, les forces du régime sont dépassées par les combats sur plusieurs fronts, ce qui explique la volonté du régime de forcer l'opposition armée et sa base sociale à fuir vers la province d'Idleb.
L'Iran cherche à provoquer un changement démographique dans certains domaines clés de la Syrie, soit par la force militaire ; comme à Qussair (campagne de Homs), dans la région Ouest de Qalamoun (campagne de Damas) et dans certaines zones dans la banlieue de Damas ; ou par la force douce, c'est-à-dire en achetant des propriétés et des biens immobiliers, en lançant des projets et des investissements et en créant des affinités religieuses et sociales.
Le rapport a conclu en notant que la Russie avait un objectif commun avec le régime d'Assad à forcer les combattants Révolutionnaires à se rassembler dans la province d'Idleb ; en effet cela facilitera la tâche de la Russie dans son soutien aérien aux forces du régime, réduisant ainsi le coût des opérations militaires qui vont du Nord d'Alep au Sud de Damas. La Russie utilise la même tactique que celle utilisée pendant la guerre en Tchétchénie.

Home PRESSE Nouvelles locales Le Centre syrien pour les études juridiques : les opérations de changement démographique menacent le tissu social et national de la Syrie