vendredi, 09 février 2018 20:53

Le Conseil provincial de Damas appelle le Conseil de sécurité de l'ONU à arrêter l'assaut du régime d'Assad sur la Ghouta orientale

Le Conseil provincial de Damas a appelé le Conseil de sécurité de l'ONU à prendre des mesures pour faire face à la détérioration de la situation humanitaire dans la Ghouta orientale et à mettre fin aux continuels bombardements du régime d'Assad contre les civils.
Dans un communiqué publié jeudi, le Conseil a déclaré que les douzaines d'appels lancés par les civils de la Ghouta orientale sont tombés dans l'oreille d'un sourd, la Communauté Internationale n'ayant jusqu'à présent pas réussi à intervenir pour mettre fin aux massacres perpétrés par le régime d'Assad dans la zone assiégée avec le soutien de la Russie.
Le Conseil s'est adressé au Conseil de sécurité de l'ONU qui s'est réuni pour discuter de la détérioration de la situation humanitaire dans la Ghouta Est. Nous espérons que nos appels ne seront pas ignorés, comme ce fut le cas pour les précédents : nous vous envoyons ce message alors que les avions russes et du régime d'Assad larguent aveuglément des bombes au-dessus de nos têtes.
Le conseil a appelé à la fin des bombardements, à protéger les civils et à lever le siège sur la Ghouta Est. Nous ne demandons pas seulement une trêve d'un mois dans la Ghouta orientale, mais nous exigeons que le Conseil de sécurité de l'ONU assume ses responsabilités et prenne des mesures légales pour mettre fin au siège et aux massacres commis contre les civils dans la Ghouta orientale.
Le Conseil a souligné que le Conseil de sécurité de l'ONU a l'obligation d'intervenir pour protéger les civils syriens contre les crimes de génocide que le régime d'Assad commet contre eux. Le régime d'Assad utilise des armes internationalement interdites; notamment du chlore toxique, des bombes à sous-munitions et du napalm incendiaire; dans les bombardements de la Ghouta orientale.
Le régime d'Assad et ses alliés ont récemment intensifié leurs attaques aériennes sur la Ghouta orientale, a déclaré le Conseil, qualifiant les bombardements d'hystériques et de sans précédents. Le régime d'Assad est soutenu par l'inaction de la Communauté Internationale qui a jusqu'ici échoué à arrêter la machine à tuer d'Assad.
L'intensification de la campagne de bombardements du régime d'Assad a tué des centaines de civils et déplacé des milliers d'autres personnes ces dernières semaines. Les écoles de la Ghouta orientale ont été fermées car les bombardements ciblent directement les écoles et les centres de santé.

Home PRESSE Nouvelles locales Le Conseil provincial de Damas appelle le Conseil de sécurité de l'ONU à arrêter l'assaut du régime d'Assad sur la Ghouta orientale