mercredi, 09 août 2017 16:09

Le régime d’Assad bombarde un orphelinat dans l'Est de Damas ; le SNHR accuse Assad de crimes de guerre

L'aviation du régime d'Assad a bombardé mardi un orphelinat dans le quartier de Jobar (Est de Damas), tandis que l'offensive du régime sur Ghouta Est se poursuit malgré l'accord de désescalage conclu plus tôt dans la banlieue de Damas. Le Réseau syrien pour les droits de l'Homme (SNHR) a déclaré que les forces du régime d'Assad ont commis des crimes de guerre en juillet, ciblant au moins 25 installations civiles vitales.
La Russie s'est posée en garant de l'accord de cessez-le-feu entré en vigueur à Ghouta Est le 22 juillet.
Les militants ont déclaré que les avions du régime ont ciblé le quartier de Jobar, mettant l'orphelinat Tawk Al Hamam hors service, sans faire de victimes l'orphelinat ayant été évacué.
L'intense bombardement sur Jobar vise à isoler le quartier ravagé de Ghouta Est, ont souligné les militants. Les combattants révolutionnaires ont contrecarré les tentatives répétées des forces du régime pour avancer sur Jobar et le quartier voisin d'Ayn Tarma.
Le SNHR a déclaré avoir enregistré 546 attaques sur des centres civils vitaux depuis le début de l'année ; dont 52 attaques en juillet. Les forces du régime sont responsables de 25 attaques en juillet.
Dans un rapport publié mardi, le Réseau a déclaré que 17 centres éducatifs, 14 infrastructures, 12 centres religieux, 5 blocs résidentiels, 3 centres médicaux et 1 centre culturel ont été ciblés en juillet.
Le rapport souligne que les forces du régime sont responsables du plus grand nombre d'attaques contre les centres civils vitaux. Les enquêtes effectuées par le Réseau montrent l'absence de quartier général militaire dans les zones ciblées, avant ou pendant l'attaque. Le rapport souligne que le régime d'Assad et les autres auteurs de violations doivent répondre de ces attaques devant les Nations Unies et le Conseil de sécurité de l'ONU.
Le SNHR a appelé le Conseil de sécurité de l'ONU à obliger le régime d'Assad à mettre en œuvre la Résolution 2139 du Conseil de sécurité des Nations Unies et à condamner le ciblage des centres civils vitaux. Il a également souligné la nécessité urgente d'imposer un plein embargo d'armes sur le régime d'Assad en raison des violations flagrantes du droit international et des résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU.

Home PRESSE Nouvelles locales Le régime d’Assad bombarde un orphelinat dans l'Est de Damas ; le SNHR accuse Assad de crimes de guerre