mercredi, 13 juin 2018 21:04

Le régime d’Assad et la Russie ont commis des douzaines de massacres à Idleb depuis l'entrée en vigueur de l'accord sur les zones de désescalade

Le Réseau syrien pour les droits de l'Homme (SNHR) a enregistré des centaines de violations et des dizaines de massacres ayant coûté la vie à plus d'un millier de personnes, dont des enfants et des femmes, dans la province d'Idleb depuis l'entrée en vigueur de l'accord sur les zones de désescalade.
Dans un rapport détaillant les violations de l'accord conclu par la Russie, l'Iran et la Turquie dans la capitale kazakh Astana en juin 2017, le SNHR a déclaré que le régime d'Assad et les forces russes ont commis pas moins de 30 massacres dans la province d'Idleb depuis cette date. Les massacres ont coûté la vie à au moins 1109 civils, dont 255 enfants et 209 femmes.
Le Réseau a enregistré au moins 233 attaques contre des centres civils essentiels; dont 50 écoles, 34 établissements de santé et 16 marchés publics au cours de la période considérée.
Le rapport indique que le régime d'Assad et les forces russes n'ont pas cessé d'utiliser des armes internationalement interdites dans les bombardements de la province d'Idleb, citant l'attaque sarin sur la ville de Khan Sheikhoun le 04 avril 2017. Ces forces ont également utilisé des armes à sous-munitions et des munitions incendiaires 16 fois ainsi que lâché plus de 700 barils sur la province.
Le SNHR a accusé la Russie, l'Iran et le régime d'Assad de commettre des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité, exigeant que ces crimes soient renvoyés devant la Cour pénale internationale pour juger les responsables. Il a également appelé à élargir les sanctions internationales pour inclure les régimes russe et iranien qui sont directement impliqués dans ces crimes.
Le régime d'Assad et les forces russes ont considérablement intensifié leurs bombardements sur Idleb et sa campagne ces dernières semaines, les villes et villages tenus par les Révolutionnaires subissant des bombardements quotidiens par des avions de combat, des hélicoptères, l'artillerie lourde et des roquettes. Des dizaines de civils ont été tués dans plusieurs massacres et plusieurs centres de santé ont été détruits.
La Coalition Nationale Syrienne a souligné la nécessité d'assurer la protection des civils à Idleb et sa campagne; la région comptant aujourd'hui près de trois millions de personnes, dont la moitié a été déplacée de force d'autres régions de Syrie.
La Coalition a appelé les organisations humanitaires à apporter un soutien urgent aux personnes déplacées qui souffrent d'un manque d'abris appropriés et de nécessités de base.

Home PRESSE Nouvelles locales Le régime d’Assad et la Russie ont commis des douzaines de massacres à Idleb depuis l'entrée en vigueur de l'accord sur les zones de désescalade