jeudi, 09 août 2018 00:42

Le SNHR : le régime d'Assad a largué 3436 barils sur des zones contrôlées par les Révolutionnaires en 2018

Le Réseau syrien pour les droits de l'Homme (SNHR) a déclaré que les forces aériennes du régime d'Assad ont largué plus de 3436 barils sur les civils syriens depuis début 2018. Le régime fait usage de manière importante ce type d'arme improvisée, compte tenu de son coût modique et de son énorme pouvoir de destruction, lors de ses campagnes militaires.
Dans un nouveau rapport publié mardi, le Réseau a déclaré que la majorité de ces barils ont été utilisées en mars et avril, notamment lors des campagnes militaires à grande échelle menées dans la Ghouta Est puis dans la campagne Nord de Homs. Les offensives ont pris fin avec le déplacement forcé de masse de la population locale des deux zones.
Les forces d'Assad ont largué 528 barils en juillet, tuant neuf civils. Un attentat à la bombe a visé un refuge pour personnes déplacées.
Selon le rapport, pas moins de 26 412 barils ont touché des zones contrôlées par les Révolutionnaires depuis le début de l'intervention des forces russes aux côtés du régime d'Assad le 30 septembre 2015. Rappelons que l'ancien ambassadeur de Russie aux États-Unis, Vitaly Churkin, a déclaré que les forces d'Assad ne cesseront d'utiliser ce type d'arme aveugle.
Le Réseau a souligné que les forces d'Assad ont chargé un grand nombre de ces barils en gaz empoisonné et en substances incendiaires telles que le Napalm, deux armes internationalement interdites. Les attaques ont provoqué de grands incendies, notamment de maisons et de magasins civils.
Plusieurs groupes de défense des droits de l'Homme ont précisé que le régime d'Assad utilise cette arme pour cibler des centres civils vitaux et des zones peuplées, soulignant qu'aucune de ces attaques ne visait les positions militaires révolutionnaires.
Le SNHR a confirmé que le régime d'Assad et son allié russe poursuivent leurs opérations militaires, attaquant Deraa en juillet. L'offensive à Deraa a été marquée par l'utilisation massive de barils et d'intenses frappes aériennes russes dans le but de forcer les civils à fuir leurs maisons, a ajouté le SNHR.

Home PRESSE Nouvelles locales Le SNHR : le régime d'Assad a largué 3436 barils sur des zones contrôlées par les Révolutionnaires en 2018