jeudi, 06 septembre 2018 23:52

Le SNHR : le régime d’Assad et les forces russes ont tué deux journalistes en août

Le Réseau syrien pour les droits de l'Homme (SNHR) a déclaré que le régime d'Assad et son allié russe ont tué deux activistes médiatiques en août dans le but de dissimuler leurs crimes.
Le régime d'Assad est responsable de la grande majorité des crimes de guerre commis en Syrie depuis 2011, en particulier contre les militants médiatiques, a déclaré le Réseau. Le militant Mohamed Nur Al Shamali a été tué sous la torture dans les prisons du régime d'Assad et le militant Ahmed Mahmoud Aziza dans les bombardements russes sur la ville d'Urem Al Kubra (campagne d'Alep).
Le SNHR a également déclaré qu'un autre militant médiatique a été blessé et qu'un autre a été arrêté par les forces d'Assad en août.
Selon le réseau, 22 militants médiatiques ont été tués depuis début 2018, principalement par le régime d'Assad et son allié russe. On compte ainsi 669 militants médiatiques et journalistes tués en Syrie depuis mars 2011, et 1600 autres blessés, détenus et enlevés.
Les activistes ont déclaré que le régime d'Assad a commis plusieurs violations à l'encontre des travailleurs médiatiques pour couvrir et cacher ses crimes de guerre contre les civils et dissimuler ses violations.
En mars, Reporters sans frontières (RSF) a classé la Syrie 177ème sur 180 dans l'indice mondial de liberté de la presse 2016 de RSF, compte tenu des crimes de guerre commis par le régime d'Assad et ses alliés contre les travailleurs médiatiques et de sa répression brutale des médias et de la liberté de la presse.

Home PRESSE Nouvelles locales Le SNHR : le régime d’Assad et les forces russes ont tué deux journalistes en août