mercredi, 13 septembre 2017 21:21

Les activistes locaux : le régime d'Assad et l'Iran sont responsables des nombreux incendies dans les vieux souks de Damas

Les militants syriens ont accusé le régime d'Assad et les milices iraniennes d'être responsables du feu qui a englouti mardi 15 magasins dans le vieux marché de Hal (rue Al Thawra, centre de Damas). Trois personnes ont été tuées et dix autres ont été blessées dans le feu qui a touché leur maison située à proximité du marché.
Il s'agit du deuxième incendie dans le même souk en moins d'une semaine. Les habitants locaux craignent que les incendies se poursuivent dans le centre de Damas.
Les activistes ont accusé le régime d'Assad et les milices alliées iraniennes d'allumer des incendies criminels pour prendre le contrôle du Vieux Damas et le vider des propriétaires des magasins.
Tout indique que les feux qui ont sévi dans les anciens quartiers du centre de Damas, la plupart à l'aube, sont délibérés.
En plus des opérations de déplacements de masse forcés des habitants de la banlieue de Damas, le régime d'Assad et ses alliés iraniens cherchent à saisir les magasins et les bâtiments de Damas pour renforcer leur emprise et imposer un changement démographique du paysage de Damas et ses banlieues.
La banlieue de Daraya et de Qudsaya ainsi que la vallée de Wadi Barada ont été vidées de leurs populations locales suite à de violente sièges et assauts des forces du régime et de leurs milices étrangères alliées.
Les militants de Damas ont accusé le régime d'Assad et les milices iraniennes d'incendies criminels, les propriétaires de magasins dans la région refusant de vendre leurs magasins et leurs maisons aux Iraniens.
Selon plusieurs récits, l'Iran cherche à prendre le contrôle des zones entourant les sanctuaires chiites situés près de la mosquée des Omeyyades dans le centre de Damas ; dont les districts Al Ameen, Al-Joura et Al Amara, et le sanctuaire de Sayyida Ruqayya. Ces deux dernières décennies, l'Iran a travaillé à rénover et agrandir le sanctuaire pour attirer les pèlerins iraniens.
Il y a quelques jours, d'énormes incendies ont éclaté à proximité de la Citadelle de Damas (à la fin de la rue Malek Faisal près des vieux souks Manakhliya et Hal). L'incendie a causé des dégâts massifs aux magasins.
Le 02 février, un énorme incendie a éclaté dans le district de Qanawat, causant des dommages aux biens, aux magasins et aux bâtiments civils.
Le 23 avril 2016, un énorme incendie a détruit une soixantaine de magasins dans le marché Asruniyah du vieux Damas, classé au patrimoine mondial de l'UNESCO. Au moins 13 magasins ont également brûlé dans un incendie qui a éclaté dans le fameux souk Hamidiyah au centre de Damas le 02 décembre 2016.
Un rapport du Centre syrien pour les études juridiques au milieu de juin a déclaré que la politique de déplacement forcé et de changement démographique poursuivie par les forces du régime d'Assad et leurs milices étrangères alliées représente une grave menace pour le tissu social et l'identité nationale en Syrie.

Home PRESSE Nouvelles locales Les activistes locaux : le régime d'Assad et l'Iran sont responsables des nombreux incendies dans les vieux souks de Damas