jeudi, 20 avril 2017 20:11

Foreign Policy : les armes conventionnelles sont plus meurtrières que les armes chimiques pour les Syriens

Le magazine américain Foreign Policy a rapporté que les armes chimiques utilisées par le régime d'Assad contre le peuple syrien ne sont pas le seul problème dans le pays, précisant que les armes conventionnelles sont plus meurtrières que les armes chimiques.
Paul Miller, l'auteur de l'article dans le journal, a rappelé que l'ancien président américain Barack Obama a mis en garde Bachar Al Assad en 2012 contre toute utilisation d'armes chimiques dans la guerre déclarée contre le peuple syrien il y a six ans, mettant une ligne rouge à ne pas franchir.
Le journal a indiqué que malgré les avertissements de M. Obama, Bachar Al Assad a utilisé du gaz sarin contre des civils en 2013. L'utilisation d'armes chimiques partout dans le monde est un affront à la dignité humaine et une menace à la sécurité mondiale, avait alors déclaré M. Obama.
Le Président Donald Trump a tenu les menaces de son prédécesseur, ordonnant le bombardement de l'aéroport militaire Shaerat (campagne de Homs), sous le contrôle du régime, en réponse à l'attaque chimique menée par le régime sur Khan Sheikhoun (campagne d'Idleb).
Foreign Policy a cependant souligné que l'action des États-Unis contre l'utilisation d'armes chimiques est inutile stratégiquement; les armes conventionnelles utilisées quotidiennement en Syrie étant plus meurtrières que les armes chimiques.
Le journal a appelé les Etats-Unis à agir et à utiliser leurs ressources pour arrêter l'utilisation de ces armes meurtrières conventionnelles contre le peuple syrien et s'intéresser aux morts plutôt qu'aux moyens utilisés pour les tuer.

Home PRESSE Nouvelles politiques Foreign Policy : les armes conventionnelles sont plus meurtrières que les armes chimiques pour les Syriens