mardi, 26 juin 2018 21:07

L'ONU met en garde contre une nouvelle vague de déplacements forcés à Deraa

Au moins 45 000 civils ont fui les combats dans la province méridionale de Deraa en Syrie, cible de bombardements des forces du régime depuis une semaine, a annoncé mardi l'ONU.
Ce mardi, l'armée syrienne, soutenue par des frappes russes depuis samedi, poursuit son offensive dans cette province où elle tente de reprendre les zones tenues par les Révolutionnaires. Dans la nuit de lundi à mardi, les forces loyalistes ont pris le contrôle de deux localités voisines dans la zone de Lajat (au Nord-Est de la province de Deraa). Des centaines de familles ont fui ce mardi, alors que Bachar Al Assad intensifie ses attaques sur l'Est de Deraa.
Lors d'une conférence de presse tenue à New York, le Porte-parole adjoint Farhan Haq a déclaré que l'ONU est profondément préoccupée par la sécurité d'environ 750 000 personnes dans le Sud de la Syrie au milieu d'un cessez-le-feu.
Des dizaines de personnes ont été tuées et blessées à Deraa depuis le début de l'attaque féroce lancée par le régime d'Assad et les forces russes dans les zones tenues par les Révolutionnaires dans la province. Les activistes locaux ont déclaré que les villes et les villages tenus par les Révolutionnaires dans la province de Deraa sont soumis à des bombardements brutaux, une tactique utilisée par le régime d'Assad dans tous les cas précédents de déplacement forcé de masse.
Rappelons que le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé à la fin immédiate de l'escalade militaire actuelle dans le Sud de la Syrie. Il a également appelé à respecter le droit international et le droit international humanitaire, notamment la protection des civils et des infrastructures civiles.
Dans un communiqué publié vendredi, le Chef de l'ONU a déclaré être profondément préoccupé par la récente escalade militaire, incluant des offensives terrestres et des bombardements aériens, dans le Sud-Ouest de la Syrie.
Les attaques ont entraîné le déplacement de milliers de civils, dont la plupart se dirigent vers la frontière jordanienne, a indiqué M. Guterres.

Home PRESSE Nouvelles politiques L'ONU met en garde contre une nouvelle vague de déplacements forcés à Deraa