jeudi, 07 juin 2018 20:31

L'UE appelle à une réunion d'urgence sur l'augmentation des attaques chimiques et condamne l'utilisation répétée d'armes chimiques par Assad

L'Union européenne a exprimé son soutien à la tenue d'une Conférence spéciale des États parties à la Convention sur les armes chimiques les 26 et 27 juin 2018 à La Haye, condamnant l'utilisation répétée par le régime d'Assad d'armes chimiques.
Dans un communiqué publié mardi, l'UE a déclaré que le régime d'Assad s'est expressément engagé à ne pas posséder, développer ou utiliser d'armes chimiques. Nous condamnons fermement l'utilisation répétée d'armes chimiques par les forces armées syriennes et de Daech, comme l'a confirmé le Mécanisme conjoint d'enquête de l'OIAC et des Nations Unies (JIM).
La Conférence sur le désarmement soutenue par l'ONU qui s'est tenue à Genève le mois dernier a discuté de l'utilisation répétée des armes chimiques par le régime d'Assad, soulignant l'importance de la mise en place d'un mécanisme pour identifier les responsables de ces attaques.
Le 28 mai, le chef de l'Observatoire mondial des armes chimiques a déclaré que les attaques aux barils chargés au chlore et l'agent neurotoxique meurtrier sarin se poursuivent malgré l'accord historique qui a valu au groupe un prix Nobel de la paix en 2013.
Ahmet Uzumcu, Directeur général de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), s'est demandé si le régime d'Assad a déclaré la totalité de sa cache d'armes chimiques.
La plupart des pays occidentaux ont souligné que les forces d'Assad sont responsables de l'attaque chimique contre la ville de Douma (Ghouta Est) le 07 avril, qui a fait au moins 78 morts et des centaines de blessés.
La Coalition Nationale Syrienne a renouvelé ses appels à activer le mécanisme international de jugement des criminels de guerre en Syrie, surtout après que des milliers de documents prouvent que des crimes de guerre généralisés ont été commis en Syrie, principalement par le régime d'Assad et ses alliés.
Les participants à une conférence qui s'est tenue le 18 mai à Paris, capitale française, ont appelé à juger les personnes impliquées dans l'utilisation des armes chimiques dans le monde, en particulier en Syrie. Ils ont dénoncé l'attitude de la Russie qui a utilisé à plusieurs reprises son droit de veto au Conseil de sécurité de l'ONU pour bloquer les tentatives visant à juger et tenir le régime d'Assad responsable de dizaines d'attaques chimiques contre des civils.
Le 08 septembre, la Grande-Bretagne a accusé le régime d'Assad de continuer son programme secret d'armes chimiques malgré les nombreux avertissements internationaux.

Home PRESSE Nouvelles politiques L'UE appelle à une réunion d'urgence sur l'augmentation des attaques chimiques et condamne l'utilisation répétée d'armes chimiques par Assad