vendredi, 11 août 2017 20:11

L'UNESCO demande au régime d'Assad de divulguer les informations concernant la mort du cyber-activiste Bassel Khartabil

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a condamné jeudi le meurtre de Bassel Khartabil.
La mort en prison du professionnel des médias et militant d'un Internet ouvert, Bassel Khartabil Safadi, a été confirmée la semaine dernière, a précisé l'UNESCO.
M. Safadi avait été arrêté en 2012 dans le cadre de son travail en tant que développeur de logiciels 'open source' et promoteur de l'accès à l'information sur un Internet ouvert et gratuit. En 2015, il avait été déplacé vers un lieu inconnu où il aurait été exécuté.
« Je condamne le meurtre du professionnel des médias Bassel Khartabil », a déclaré Mme Bokova dans un communiqué de presse. « Bassel Khartabil a mené des travaux importants pour soutenir la liberté d'expression et pour aider les populations syriennes à bénéficier, et à contribuer, à l'Internet. Sa mort est une perte pour ceux qui s'engagent à partager les connaissances via des canaux ouverts. Je demande aux autorités syriennes de divulguer des informations concernant les circonstances de son décès ».
Le 21 avril 2015, le Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire a appelé à la libération de Bassel Khartabil, décrivant sa détention comme une violation du Pacte international relatif aux droits civils et politiques.
Amnesty International a déclaré mardi que Bassel avait été exécuté dans les prisons du régime en 2015.
Nora Ghazi Safadi, a écrit mardi sur sa page Facebook que son mari a été tué quelques jours seulement après être emmené de la Prison d'Adra (Damas) à un endroit non divulgué à Damas le 03 octobre 2015.
Né en 1981, M. Safadi était un important militant pour la liberté et la démocratie en Syrie. Il a reçu le titre d'Ambassadeur de Creative Commons pour sa contribution aux projets Mozilla.

Home PRESSE Nouvelles politiques L'UNESCO demande au régime d'Assad de divulguer les informations concernant la mort du cyber-activiste Bassel Khartabil