mercredi, 13 juin 2018 21:01

L'UNICEF : plus de 2 millions d'enfants syriens ne vont pas à l'école

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) a déclaré que la guerre de sept ans en Syrie a forcé 2,1 millions d'enfants à quitter l'école. Rappelons que neuf enfants ont été tués le 07 juin lors d'une attaque contre la ville de Zardana (campagne d'Idleb).
Dans un communiqué publié lundi, l'Agence pour l'enfance des Nations Unies a déclaré que les enfants en Syrie risquent d'être arrêtés et interrogés aux points de contrôle sur le chemin vers les centres d'examen. On compte 347 attaques vérifiées contre des écoles et du personnel éducatif depuis le début du conflit en 2011.
Les enfants de la région font face à de nombreux défis pour rester à l'école et passer leurs examens nationaux, a déclaré l'UNICEF. Les familles sont de plus en plus confrontées à la pauvreté, au travail des enfants, à l'impossibilité de se rendre à l'école, au surpeuplement, au manque d'enseignants et d'espaces scolaires, et à une éducation de mauvaise qualité.
Geert Cappelaere, Directeur régional de l'UNICEF au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, a déclaré lundi qu'au moins 13 enfants ont été tués la semaine dernière dans la province d'Idleb. Une attaque a frappé le village de Zardana (gouvernorat d'Idleb, au Nord-Ouest), tuant neuf enfants. Une telle attaque est profondément triste et rappelle que la guerre contre les enfants en Syrie est loin d'être terminée.
Le 07 juin, des avions russes ont bombardé un hôpital pour enfants dans la ville de Zardana (campagne d'Idleb), tuant et blessant des dizaines d'enfants.

Home PRESSE Nouvelles politiques L'UNICEF : plus de 2 millions d'enfants syriens ne vont pas à l'école