samedi, 18 mars 2017 18:41

Le SNHR : les survivants aux bombardements du régime meurent sous la torture

Fadel Abdul Ghani, Directeur du Réseau syrien pour les droits de l'Homme (RSDH/SNHR), a déclaré que les civils syriens qui survivent aux bombardements du régime d'Assad et de ses alliés meurent souvent sous la torture dans les prisons d'Assad ou dans les exécutions sommaires de ses milices.
Dans un rapport marquant le sixième anniversaire de la Révolution syrienne, M. Abdul Ghani souligne que les bombardements aériens des forces du régime se sont poursuivis, et cela malgré le cessez-le-feu entré en vigueur le 29 décembre. Les frappes aériennes continuent de faire des victimes civiles, notamment à Deraa, Ghouta Est, Idleb, et le district Al Waer à Homs.
Le régime d'Assad et ses alliés russes continuent de violer le cessez-le-feu, bien que la Russie soit un garant de l'accord.
Selon le SNHR, des détenus dans les prisons d'Assad meurent tous les jours ; soit sous la torture, soit exécutés après des procès en violation du droit international et du droit international humanitaire.
Le SNHR a documenté la mort de 447 détenus sous la torture dans les prisons du régime d'Assad en 2016. De plus, 7543 personnes, dont 251 enfants et 448 femmes, ont été détenues par le régime d'Assad la même année.
Selon le Réseau, au moins 12 882 détenus, dont 161 enfants et 41 femmes, sont morts sous la torture dans les prisons du régime depuis le lancement de la Révolution en mars 2011.

Home PRESSE Nouvelles politiques Le SNHR : les survivants aux bombardements du régime meurent sous la torture