lundi, 09 juillet 2018 22:12

L’UNICEF : 180 000 enfants déplacés dans le Sud de la Syrie depuis le début de l'assaut du régime le 19 juin

Depuis le début de l'assaut visant à reconquérir les zones tenues par les Révolutionnaires dans la province de Deraa, les forces du régime d'Assad, les milices terroristes iraniennes et l'aviation russe ont forcé 180 000 enfants à fuir la province, a déploré le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).
Dans un communiqué publié vendredi, l'UNICEF a déclaré qu'environ 180 000 enfants ont été contraints de fuir leur foyer avec peu de ressources pour se protéger, se loger ou recevoir une aide lors de la plus grande vague de déplacements en Syrie depuis le début de la guerre.
L'Agence a déclaré avoir reçu d'horrible rapports du Sud de la Syrie, dont la mort de toute une famille dans la ville de Deraa. Cela porte le nombre d'enfants tués à 65 dans le Sud de la Syrie en moins de trois semaines.
La Coalition Nationale Syrienne a souligné qu'imposer un accord à la population de Deraa sous la force des armes, des bombardements et des massacres est un crime de guerre et un crime contre l'humanité. La Coalition tient la Communauté Internationale pleinement responsable de ce qui se passe compte tenu de son silence sur les violations flagrantes en cours et de son incapacité à appliquer les résolutions internationales sur la Syrie.
Lors d'une conférence de presse tenue samedi, Anas Al Abdah, Porte-parole de la Coalition, a déclaré que tous les partis ayant joué un rôle dans l'accord imposé aux habitants de Deraa portent la pleine responsabilité juridique, politique et éthique de la situation actuelle, notamment le déplacement de la population, les assassinats de civils et la destruction des infrastructures.
La Coalition est déçue de l'échec du Conseil de sécurité de l'ONU à condamner les crimes de génocide et les déplacements forcés de masse dans la province de Deraa.
La Coalition est également déçue de l'incapacité des membres permanents du Conseil à assumer leurs responsabilités, dont les Etats-Unis qui étaient garants mais qui ont ensuite renoncé à leurs engagements et laissé le peuple syrien aux attaques brutales de la Russie et de l'Iran.

Home PRESSE Nouvelles politiques L’UNICEF : 180 000 enfants déplacés dans le Sud de la Syrie depuis le début de l'assaut du régime le 19 juin