mardi, 12 juin 2018 22:03

L’UNICEF : treize enfants tués à Idleb depuis jeudi

Selon le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), au moins 13 enfants ont été tués la semaine dernière dans la province d'Idleb. Une telle attaque est profondément triste et rappelle que la guerre contre les enfants en Syrie est loin d'être terminée.
Jeudi, des avions russes ont bombardé un hôpital pour enfants dans la ville de Zardana (campagne d'Idleb), tuant et blessant des dizaines d'enfants.
Une attaque a frappé le village de Zardana (gouvernorat d'Idleb, Nord-Ouest du pays), tuant neuf enfants, a déclaré Geert Cappelaere, Directeur régional de l'UNICEF au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.
Depuis 2011, lorsque le conflit a commencé, près de 6 millions d'enfants ont été déracinés de leurs maisons. Idleb abrite près d'un million d'enfants, dont beaucoup sont déplacés d'autres parties du pays. N'ayant nulle part où aller, les familles ont cherché refuge dans des abris collectifs et des écoles, a ajouté M. Cappaelaera.
Le Secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a exprimé dimanche sa « profonde inquiétude » concernant les raids aériens à Idleb en Syrie, dans lesquels des dizaines de civils ont été tués.
Il a été rapporté que les raids aériens menés dans la nuit du 7 au 8 juin et visant le village de Zardana dans la zone rurale d'Idleb, dans le Nord de la Syrie, avaient fait des dizaines de morts, dont des enfants.
« Le Secrétaire général appelle à une enquête complète sur ces attaques, particulièrement les allégations selon lesquelles une deuxième attaque ciblait les premiers secours, pour établir les responsabilité », a déclaré le Porte-parole de M. Guterres, Stéphane Dujarric, dans un communiqué.
« Il rappelle qu'Idleb fait partie de l'accord de désescalade conclu à Astana (capitale kazakhe) et appelle ses signataires à tenir leurs engagements », a ajouté le Porte-parole.
Le Secrétaire général a souligné la situation précaire des 2,3 millions de personnes de la province d'Idleb, dont 60% sont des civils que le conflit a contraint au déplacement, notamment en provenance de la Ghouta Est pour les plus récents.
« Il appelle à une cessation immédiate des hostilités et demande à tous les acteurs de respecter leurs obligations en vertu du droit humanitaire international, notamment en termes de protection des civils et des infrastructures civiles ».
La Défense civile syrienne a déclaré que l'attaque contre Zardana a fait au moins 44 morts et plus de 100 blessés. L'armée de l'air russe a mené à une double attaque, ciblant les premiers intervenants à la première attaque.

Home PRESSE Nouvelles politiques L’UNICEF : treize enfants tués à Idleb depuis jeudi