samedi, 08 septembre 2018 00:30

Nouvelles sanctions américaines ciblant les particuliers et les entreprises soutenant Assad

Le département du Trésor américain a frappé de sanctions jeudi quatre personnes et cinq entreprises, dont deux basées au Liban, accusées de servir d'intermédiaire entre le régime syrien et le groupe Etat Islamique et d'approvisionner Damas en carburant et en armes.
Tous les biens et avoirs des personnes et entités sanctionnées sont par conséquent saisis tandis que les ressortissants américains ont pour interdiction de commercer avec celles-ci, a précisé le Trésor dans un communiqué.
« Des millions de personnes innocentes dans la province d'Idleb sont actuellement sous la menace d'une attaque imminente du régime d'Assad, soutenu par l'Iran et la Russie, sous le prétexte de viser l'EI. Au même moment, le régime d'Assad a un passé de liens commerciaux avec le groupe terroriste », a affirmé le Secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin dans un communiqué. « Les Etats-Unis continueront à s'en prendre à ceux qui facilitent les transactions avec le régime meurtrier d'Assad et soutiennent l'EI ».
Le communiqué indique que le Syrien Muhammad Al Qatirji et la Qatirji Company, l'entreprise qu'il dirige, sont accusés de servir d'intermédiaire entre le régime d'Assad et le groupe Etat Islamique notamment pour fournir en fuel les territoires occupés par l'EI. Les Américains l'accusent aussi de transporter des armes et des munitions pour le compte du régime, sous couvert d'activités d'import-export de produits alimentaires et affirment que ce trafic est supervisé par les services de renseignement syriens.
Est également sanctionné un intermédiaire basé en Syrie, Yassir Abbas, accusé par l'administration Trump d'avoir facilité les importations de carburants et d'armes en provenance d'Iran et à destination de l'armée de l'air syrienne.
«L'action d'aujourd'hui montre que les États-Unis continueront à prendre des mesures concrètes et énergiques pour couper le soutien matériel au régime d'Assad et à ses partisans», a déclaré le Département d'État dans un communiqué sur les sanctions.
« Les Etats-Unis continueront d'utiliser tous les mécanismes disponibles pour isoler le régime d'Assad, un gouvernement qui a systématiquement arrêté, torturé et assassiné des dizaines de milliers de civils syriens ».
Le Trésor a aussi sanctionné des entreprises et individus qui opèrent en Syrie ainsi qu'au Liban et dans les Emirats pour assurer l'approvisionnement pour le compte du régime syrien en pétrole, carburant et gaz liquéfié. Il cite en particulier la compagnie Abar Petroleum Service, basée au Liban et qui « travaille avec le gouvernement syrien pour contourner les sanctions et importer du brut et des produits pétrolier. Adnane Al-Ali, un Syrien visé par les sanctions, est un conseiller de Abar Petroleum et est « probablement un agent des services de renseignement syriens », selon le communiqué.
Les sanctions visent à geler les biens appartenant à ceux qui sont nommés dans les juridictions américaines et à bloquer leur accès au système financier mondial.

Home PRESSE Nouvelles politiques Nouvelles sanctions américaines ciblant les particuliers et les entreprises soutenant Assad