vendredi, 17 mars 2017 17:55

Reporters sans frontières : 211 journalistes ont été tués depuis le début du conflit en Syrie

En six ans, 211 journalistes et journalistes-citoyens ont été tués en Syrie, a déclaré Reporters sans frontières (RSF) dans son nouveau rapport, exhortant les parties au conflit à protéger les journalistes qui couvrent le terrain syrien.
Depuis plusieurs années, la Syrie est le pays le plus meurtrier pour les journalistes et les journalistes-citoyens. Ces derniers sont pris en étau entre les forces du régime d'Assad et ses alliés, l'Etat Islamique et une myriade de groupes djihadistes radicaux ainsi que les forces kurdes.
Les tentatives d'intimidation, les arrestations, les enlèvements et assassinats sont communs et dressent un tableau macabre, ajoute RSF.
RSF a ainsi documenté 211 journalistes et journalistes-citoyens tués depuis le lancement de la Révolution syrienne de mars 2011 – dont 19 journalistes et journalistes-citoyens tués en 2016 – ; 26 journalistes et journalistes-citoyens emprisonnés ; et au moins 21 journalistes et journalistes-citoyens syriens et 7 étrangers actuellement tenus en otages ou portés disparus.
La Syrie occupe la position 177 sur 180 au Classement mondial de la liberté de presse 2016 établi par RSF.
Le Centre syrien pour la Liberté de la presse a déclaré avoir enregistré pas moins de 485 violations contre les journalistes et les travailleurs médiatiques en Syrie jusque mai 2015. Le Centre a déclaré que 282 journalistes ont été tués, dont 22 sous la torture, et 111 autres ont été détenus. Au moins 59 journalistes ont été blessés et 31 centres médiatiques ont été soumis à divers types d'attaques.

Home PRESSE Nouvelles politiques Reporters sans frontières : 211 journalistes ont été tués depuis le début du conflit en Syrie