Le Parti démocratique de l'Union socialiste arabe

Le Parti démocratique de l'Union socialiste arabe a été fondé le 18 Juillet 1964 avec comme but principal la résistance à la séparation et rétablir l'union avec l'Egypte (République arabe unie).

La première conférence a eu lieu à Beyrouth (Liban) et Nihad Al Qasim a été élu comme le premier Secrétaire général.

Le parti est passé par de nombreuses luttes internes qui ont remis en cause l’existence des groupes, la défection de certains de ses dirigeants et la mise en place de sa structure. Beaucoup de membres du parti ont été la cible de campagnes d'arrestations, mais le parti est resté inébranlable.

Le parti a des idéaux intellectuels et a été dirigé par son chef historique, le regretté Dr Jamal Al Atassi. Connu pour ses attaques courageuses de Nassiriya au pouvoir, il a mené l'Opposition syrienne (Parti national démocrate) créée en 1979 et a rejoint 5 partis nationalistes de gauche qu’il dirigea pendant plus de deux décennies.

Le parti a continué de diriger l'Opposition interne, même après le décès du Dr Jamal Al Atassi, mais cela n'a pas empêché l'apparition de conflits entre le parti et le Parti national démocratique apparu avec la formation de la « Déclaration de Damas » en 2005.

Entrer dans le «Front national progressiste », avec le début de l'ère Hafez Al Assad, fut difficile. Le parti a du passer d’un organe public à un organe privé, devenant ainsi caduc. L'article 8 de la Constitution donne à l’unique parti Baath les pleins pouvoirs, créant les bases d’une tyrannie d’un régime familial.

Le parti existe toujours et couvre tous les gouvernorats syriens et est principalement présent dans la campagne de Damas et la capitale elle-même.

Lors de la dernière conférence en présence du Président et très regretté Dr Jamal Al Atassi, le mot «démocratique» a été ajouté au nom du parti (pour marquer la différence avec le parti du régime). Des modifications structurelles et infrastructurelles ont également eu lieu. Le Secrétaire général ne peut être élu plus de 2 mandats consécutifs afin de renforcer la démocratie et apporter du « sang neuf ».

Le parti a été l'un des premiers à publier des déclarations et des prises de position sur la Révolution Syrienne de mars 2011 et plusieurs de ses membres ont été les premiers militants dans les rangs de la Révolution. Tout particulièrement dans la campagne de Damas, à Deraa, Sweida, Al Raqqah et Alep. Dr Hakim Wahbi, surnommé « le sage de la Révolution », est le plus connu des martyrs du parti.

En juillet 2011, le parti a formé un Organe national de coordination et a participé à la majorité des dialogues et des conférences en dehors de la Syrie.

Dès le début le parti a été l’une des forces de la Coalition Nationale pour la Révolution et les forces d’Opposition en participant activement à sa formation.

Le parti se distingue par ses différents membres à l'intérieur de la Syrie. Jusqu'à présent, le parti a refusé de révéler les noms de son Comité exécutif qui est dirigé par M. Mohamad Flaytani de la ville de Douma. M. Qasem Al Khatib représente le parti à la Coalition.

Le parti se rallie complètement aux positions et travaux de la Coalition, tout comme l'établissement d'un régime démocratique civil.

Home COMPOSANTES Les blocs politiques Le Parti démocratique de l'Union socialiste arabe