4 octobre 2017 In Coalition News

(04 oct) : Les membres de la Coalition Nationale Syrienne ont déclaré que la Russie et l'Iran ont la main mise sur le régime d'Assad et ses institutions, ajoutant que la Russie et l'Iran sont complices dans les crimes de guerre commis contre le peuple syrien.
Les responsables de la Coalition se sont exprimés lors d'une téléconférence avec les dirigeants de la ville de Dumair (région de Qalamoun) mercredi.
Haitham Al Maleh, Chef de l'Organe juridique de la Coalition, a rappelé qu'ils documentent et recueillent des preuves de tous les crimes commis par le régime d'Assad, la Russie et l'Iran contre le peuple syrien. Il a ajouté que la Coalition s'adresse régulièrement aux Nations Unies et au Conseil de sécurité de l'ONU pour que ces crimes fassent office de preuves dans les enquêtes en cours et pour s'assurer que les responsables soient jugés.
Ahmad Ramadan, Membre de l'Organe politique de la Coalition, a déclaré que la Russie à la main mise sur les institutions et les ministères du Gouvernement du régime d'Assad ; soulignant que la Russie a nommé des délégués à chaque ministère; tandis que l'Iran a la main mise sur les services de renseignement du régime d'Assad.
Moscou cherche également à interférer dans les affaires de l'Opposition syrienne, notamment en cherchant à imposer des groupes à l'Opposition. M. Ramadan a souligné que ces groupes visent à affaiblir le Haut comité des négociations de l'Opposition (HNC) et à assurer la survie d'Assad et la réhabilitation de son régime.
Ahmed Ghazal, Responsable du Bureau politique du Conseil local dans la ville de Dumair, a déclaré que la zone de Qalamoun diffère du reste des zones couvertes par l'accord sur les zones de désescalade. Le régime d'Assad poursuit ses politiques de famine et de siège, empêchant l'introduction de nourriture et de fournitures médicales dans les zones assiégées. Ces politiques visent à forcer les combattants révolutionnaires à accepter des pseudos accords de réconciliation, qui signifient remettre la région au régime.
M. Ghazal a rappelé rejeter pleinement les conditions du régime d'Assad ou l'entrée de l'une de ses forces dans les zones révolutionnaires, rappelant s'opposer à la survie du régime d'Assad dans la période de transition et l'avenir de la Syrie.

Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Filtrer les éléments par date : mercredi, 04 octobre 2017