6 octobre 2017 In Coalition News

(06 oct) : Riad Seif, Président de la Coalition Nationale Syrienne, a appelé les États-Unis à intensifier leurs efforts pour relancer le processus politique dans le cadre des négociations de Genève. M. Seif a rappelé les responsabilités des pays amis à assurer la protection des Syriens.
M. Seif s'est réuni aujourd'hui avec le Haut responsable du Département d'Etat aux États-Unis chargé de la Syrie, Michael Ratney, au siège de la Coalition à Istanbul vendredi. Hadi Bahra, Membre de l'Organe politique de la Coalition, a également participé à la réunion.
M. Seif a briefé M. Ratney sur les crimes de guerre commis contre les civils dans la province de Deir El Zor, provoquant un exode massif de civils de plusieurs régions de la province et tuant un grand nombre de civils dans les bombardements aériens ciblant les zones civiles la province.
Deux rapports ont ainsi été présentés, mettant en évidence les crimes commis contre les civils à Raqqa par les pseudo milices des Forces démocratiques syriennes (FDS) et la mort de dizaines de civils dans les continuels bombardements aériens de la coalition internationale anti-État Islamique (EI) sur la province . Les deux rapports ont appelé la coalition dirigée par les États-Unis à assumer sa responsabilité, à s'assurer que les civils soient épargnés et leurs besoins satisfaits, à mener des enquêtes sur les violations et à prendre les mesures nécessaires pour mettre un terme à ces violations.
Les deux rapports ont également souligné la nécessité de fournir aux groupes de l'Armée Libre Ossoud Al Sharqiya et Ahmad Al Abdu les moyens nécessaires pour qu'ils puissent participer à la libération de Deir El Zor et la nécessité de s'assurer que ces Groupes ne soient pas ciblés par les forces du régime et ses alliés.
M. Seif a souligné que tout règlement politique en Syrie qui ne répond pas aux aspirations des Syriens et ne rend pas hommage à leurs énormes sacrifices ne pourra pas rétablir la stabilité.
Un règlement politique durable ne sera atteint qu'en jugeant les criminels et en libérant les détenus. Tout règlement doit conduire à une transition politique globale et complète et permettre aux Syriens de rédiger une nouvelle constitution et d'élire librement leurs dirigeants, a-t-il ajouté. L'avenir de la Syrie ne peut pas dépendre du régime meurtrier d'Assad.
M. Seif a souligné qu'une solution politique durable et viable ne peut être atteinte tant que Bashar Al Assad est au pouvoir. Cette question empêche les progrès dans les négociations et reste un obstacle à la restauration de la stabilité dans la région.
Pour sa part, Hadi Bahra a déclaré que la Coalition cherche à mettre fin au bain de sang, appelant à des propositions à cette fin. De telles propositions ne doivent pas ignorer les demandes des Syriens et leurs aspirations à restaurer leurs droits humains, politiques et constitutionnels. De telles propositions ne doivent pas réduire la cause du peuple syrien à des questions liées à la sécurisation des moyens de subsistance. Les solutions partielles ne peuvent durer, permettre la victoire contre le terrorisme ou restaurer la stabilité, a-t-il souligné.

Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Filtrer les éléments par date : vendredi, 06 octobre 2017