29 novembre 2017 In Coalition News

(29 nov) : Nasr Hariri, Chef de la délégation du Haut Comité des négociations (HCN) de l'Opposition à Genève, a tenu mercredi une téléconférence avec les dirigeants civils de la province de Homs. Il a souligné que le peuple syrien, les institutions de la Révolution et les groupes de l'Armée Libre sont les principaux soutiens de la délégation du HCN à Genève.
M. Hariri a réaffirmé l'engagement de l'équipe de négociations de l'Opposition aux principes fondamentaux de la Révolution syrienne énoncés dans le communiqué final de la deuxième réunion élargie de l'Opposition syrienne dans la capitale saoudienne Riyad.
Le communiqué final de la réunion de Riyad II donne des détails sur l'Organe de transition énoncé dans le Communiqué de Genève de 2012 et les Résolutions 2118 et 2254.
Le régime d'Assad est maintenant en difficulté et doit prouver son sérieux concernant le processus politique en acceptant le principe de la solution politique conformément aux résolutions internationales. M. Hariri a souligné s'attendre à ce que le régime d'Assad continue d'entraver le processus politique.
La délégation du HCN a participé à la première session du cycle de négociations en cours à Genève avec l'équipe des Nations Unies mardi. La délégation a discuté de l'ordre du jour du cycle en cours avec l'Envoyé de l'ONU pour la Syrie Staffan de Mistura.

28 novembre 2017 In Coalition News

(28 nov) : Nasr Hariri, Chef de la délégation du Haut comité des négociations de l'Opposition (HCN) aux pourparlers de Genève, a remercié l'Arabie saoudite pour avoir accueilli la deuxième réunion élargie de l'Opposition syrienne à Riyad (capitale saoudienne).
Dans une lettre adressée au Gardien des deux saintes mosquées, le Roi Salman Bin Abdul Aziz, M. Hariri a exprimé sa profonde gratitude au Royaume d'Arabie Saoudite pour les remarquables efforts déployés pour faire de cette conférence un succès, pour alléger les souffrances du peuple syrien et pour mettre un terme à la tragédie en Syrie dont l'ampleur a atteint un niveau sans précédent dans l'Histoire.
M. Hariri a souligné que les liens de fraternité entre les peuples syrien et saoudien ont été et seront toujours basés sur l'honnêteté, la sincérité et l'alliance stratégique.
La délégation du HCN est arrivée lundi à Genève pour participer au huitième round des pourparlers menés par l'ONU, qui doit débuter aujourd'hui. M. Hariri a souligné que l'Envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie, Staffan De Mistura, et le Conseil de sécurité des Nations Unies ont la responsabilité de forcer le régime d'Assad à s'engager sérieusement dans des pourparlers pour une solution politique.
Le HCN cherche une transition politique qui assure le départ d'Assad au début de la période de transition, a rappelé M. Hariri lors d'une conférence de presse, soulignant que le HCN n'attend pas grand chose de Genève 8; le régime d'Assad continuant d'entraver les négociations.

27 novembre 2017 In Coalition News

(27 nov) : La délégation du Haut Comité des négociations (HCN) de l'Opposition, dirigée par Nasr Hariri, est arrivée lundi à Genève pour participer à la nouvelle série de pourparlers, menée sous l'égide de l'ONU, qui doit débuter mardi. Les négociations visent à parvenir à une solution politique en Syrie conformément aux résolutions de l'ONU sur la Syrie.
Les membres de la Coalition Nationale Syrienne ont déclaré que la deuxième réunion élargie de l'Opposition syrienne, qui s'est achevée jeudi à Riyad (capitale saoudienne), a été un succès car elle a atteint ses objectifs.
Le Chef de la délégation du HCN, Nasr Hariri, a souligné que les forces représentants la Révolution se sont unies et peuvent entamer des négociations directes avec le régime d'Assad afin de mettre en place une transition politique conforme aux résolutions de l'ONU.
M. Hariri a déclaré lors d'une conférence de presse vendredi à Riyad que l'Opposition se rendait à Genève pour tenir des pourparlers directs et était prête à discuter de tout sur la table des négociations.
L'Union Européenne a salué l'Opposition syrienne et M. Hariri qui a remercié l'Arabie Saoudite pour les efforts fructueux pour accueillir la Conférence.
Dans une déclaration publiée samedi, Federica Mogherini, Chef de la politique étrangère de l'UE, a déclaré que l'adoption par l'Opposition syrienne d'une déclaration commune créant une délégation unifiée pour les négociations intra-syriennes dirigées par l'ONU représente une étape importante pour les deux parties.
L'UE attend avec impatience les prochaines négociations à Genève et espère que la voie est maintenant ouverte pour des décisions concrètes entre les parties syriennes ; l'Organe de transition, un processus constitutionnel et des élections libres et équitables supervisées par l'ONU.
En Syrie, les combats ne sont pas terminés. La situation humanitaire se détériore. Les attaques contre des civils, comme on l'a vu récemment à Atareb et dans la Ghouta Est, doivent cesser. Les obstacles à l'accès humanitaire à travers la Syrie doivent être éliminés, a ajouté Mme Mogherini.
Le communiqué final de la conférence de l'Opposition syrienne à Riyad a souligné que Bachar Al Assad et sa clique n'ont pas de place dès le début de la transition politique en Syrie. Les participants à la réunion ont réaffirmé leur attachement aux principes fondamentaux de la Révolution syrienne et aux droits du peuple syrien à la liberté et la dignité.

25 novembre 2017 In Coalition News

(25 nov) : Nasr Hariri, Chef de la délégation du Haut comité des négociations de l'Opposition (HCN), a souligné que les forces représentants la Révolution se sont unies et peuvent entamer des négociations directes avec le régime d'Assad pour lancer des pourparlers politiques sur la base des résolutions de l'ONU.
M. Hariri a déclaré lors d'une conférence de presse vendredi à Riyad que l'Opposition va à Genève pour tenir des pourparlers directs et est prête à discuter de tout sur la table des négociations.
M. Hariri a réaffirmé l'attachement de l'Opposition aux principes fondamentaux de la Révolution syrienne et à instaurer un Organe de transition sans Bachar Al Assad. Il a appelé à la supervision des négociations de l'ONU pour résoudre le conflit en Syrie.
La proposition de la Russie de tenir une conférence dans la ville de Sotchi n'a pas servi le processus politique. Toutes les discussions sur la Syrie doivent être tenues sous les auspices de l'ONU.
M. Hariri a appelé la Communauté Internationale, dont la Russie, à concentrer tous les efforts pour servir le processus politique conformément aux résolutions internationales à Genève sous les auspices des Nations Unies afin de gagner du temps et atteindre la solution souhaitée.
La prochaine série de négociations à Genève doit être directe et sérieuse et se baser sur un ordre du jour clair, a-t-il ajouté, appelant à ce que toutes les questions soient placées sur la table des négociations.
La réunion de Riyad II est une étape importante qui a mis à l'épreuve la Communauté Internationale, n'ayant plus d'excuse pour empêcher le régime d'Assad de s'engager dans des négociations directes pour provoquer une transition politique selon les résolutions internationales.

24 novembre 2017 In Coalition News

(24 nov) : Abdul Ilah Fahd, Membre de la Coalition Nationale Syrienne, a déclaré que l'Opposition syrienne a réussi à dégager un consensus sur une vision commune et une délégation unique pour les prochaines négociations à Genève.
La deuxième réunion élargie de l'Opposition syrienne dans la capitale saoudienne Riyad s'est achevée jeudi soir. Les participants ont adopté une déclaration finale, soulignant qu'il ne doit y avoir aucune place pour Bachar Al Assad et sa clique dès le début de la période de transition.
M. Fahd a déclaré vendredi que l'Opposition syrienne appuiera l'application des résolutions de l'ONU et l'achèvement du processus politique afin de parvenir à une transition politique complète conformément au Communiqué de Genève de 2012 et aux Résolutions 2118 et 2254 du Conseil de sécurité.
Nous sommes prêts pour les prochaines négociations de Genève, a-t-il déclaré, ajoutant que le Haut comité des négociations (HCN) ne voit pas encore le sérieux de la Communauté Internationale pour parvenir à une solution politique en Syrie.
La Communauté Internationale est aujourd'hui obligée de forcer le régime d'Assad à s'engager sérieusement dans le processus politique et mettre en application les résolutions de l'ONU pour la formation d'un Organe de transition doté des pleins pouvoirs exécutifs.
L'ONU a le devoir de condamner les attaques du régime d'Assad et de la Russie contre les civils et de forcer le régime d'Assad à lever les sièges, permettre la distribution de l'aide humanitaire aux personnes dans le besoin et libérer tous les détenus.

23 novembre 2017 In Coalition News

(23 nov) : Les participants à la deuxième réunion élargie de l'Opposition syrienne dans la capitale saoudienne Riyad ont souligné que Bachar Al Assad et sa clique n'ont aucune place avec le début de la période de transition en Syrie.
Le deuxième jour de la réunion a été marqué par l'adoption d'un communiqué final dans lequel les participants ont réaffirmé leur attachement aux principes et aux positions de la Révolution et de l'Opposition, soulignant les énormes sacrifices du peuple syrien et se basant sur le Communiqué de Genève de 2012 concernant la mise en place d'un Organe de transition capable de fournir un environnement approprié pour le lancement du processus de transition.
Les participants ont souligné qu'il est essentiel d'assurer la mise en œuvre du processus de transition de façon à assurer la sécurité de tous dans un climat de sécurité, de stabilité et de calme. Cela ne peut être réalisé sans le départ de Bachar Al Assad et de sa clique, ainsi que du régime de répression et de tyrannie au début de la période de transition.
Les participants ont rappelé que Bachar Al Assad et les piliers de son régime ont commis des crimes de guerre contre le peuple syrien, punissables en vertu du droit international et du droit international humanitaire. Ils ont souligné la nécessité d'envoyer tous les auteurs de crimes de guerre en Syrie devant la Cour pénale internationale.
Le communiqué final note que l'objectif des participants est d'unir les forces de la Révolution et de l'Opposition autour d'une vision commune pour une solution politique basée sur le Communiqué de Genève de 2012 et les Résolutions 2118 et 2254 du Conseil de sécurité afin de jeter les bases d'une étape de transition conduisant le pays à un système démocratique, civil, pluraliste et politique fondé sur la justice et l'égalité.
Les participants ont également réaffirmé leur engagement pour l'intégrité du territoire syrien et la souveraineté de l'État sur l'ensemble de son territoire; exprimant leur engagement à ce que la Syrie soit un État multinational et multiculturel.
Le communiqué final appelle les Nations Unies et la Communauté Internationale à appliquer les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Syrie, à œuvrer immédiatement et sérieusement à l'application des résolutions pour la libération des détenus, à lever les sièges sur les zones assiégées, à permettre à l'aide humanitaire d'atteindre les personnes dans le besoin, à permettre aux réfugiés et aux personnes déplacées de rentrer chez eux, à mettre en œuvre fermement et efficacement l'accord sur les zones de désescalade et à mettre fin aux violations de ces accords par le régime et ses alliés.

22 novembre 2017 In Coalition News

(22 nov) : La deuxième réunion élargie de l'Opposition syrienne a débuté mercredi à Riyad, capitale saoudienne, avec la participation d'un grand nombre de diplomates arabes et étrangers.
Le Président de la Coalition Nationale Syrienne, Riad Seif, a réaffirmé, à l'ouverture de la Conférence, son attachement aux principes fondamentaux de la Révolution syrienne et aux sacrifices du peuple syrien pour la liberté et la dignité.
Les calamités affligées au peuple syrien sont beaucoup plus graves que nous le pensons, a-t-il ajouté, soulignant que Bachar Al Assad ne doit pas avoir de rôle dans la phase de transition ou dans l'avenir de la Syrie. Cette vision est appuyée par au moins la moitié du peuple syrien.
Les habitants de Ghouta Est meurent de faim malgré les résolutions internationales appelant à l'arrêt du bombardement, à un accès humanitaire complet et à la libération des détenus. L'Opposition syrienne exige seulement que ces résolutions soient intégralement appliquées, a déclaré M. Seif.
Le Ministre saoudien des Affaires étrangères Adel Al Jubeir a déclaré mercredi aux représentants de l'Opposition syrienne que la seule solution à la crise en Syrie est un consensus qui permette de répondre aux exigences du peuple syrien et de mettre fin à leurs souffrances sur la base du Communiqué de Genève I et la Résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies.
La Conférence a rassemblé tous les spectres de l'Opposition syrienne et doit se terminer jeudi avec la publication du communiqué final définissant les lignes directrices de l'Opposition syrienne pour les négociations. Selon l'Envoyé spécial de l'ONU Staffan De Mistura une nouvelle série de pourparlers à Genève s'ouvrira le 28 novembre.

21 novembre 2017 In Coalition News

(21 nov) : Ahmad Ramadan, Chef du Bureau médiatique de la Coalition Nationale Syrienne, a appelé les pays arabes à former une alliance pour mettre fin au terrorisme de l'Iran dans la région, exhortant la Ligue arabe à prendre toutes les mesures nécessaires par le biais du Conseil de sécurité de l'ONU pour lutter contre l'ingérence de l'Iran.
Nous encourageons la formation d'une alliance arabe pour former le noyau d'une coalition internationale visant à affronter les plans et la terreur de l'Iran, a déclaré lundi à l'Agence de presse Anadolu M. Ramadan.
Nous devons empêcher l'Iran d'exploiter les différences intra-arabes, a souligné M. Ramadan.
Dans une déclaration après une réunion extraordinaire demandée par l'Arabie Saoudite, les Ministres arabes des Affaires étrangères ont appelé le Groupe arabe à l'ONU de s'adresser au Conseil de sécurité de l'ONU sur l'ingérence de l'Iran. Ils ont également condamné l'attitude de la milice libanaise du Hezbollah et décidé d'interdire les chaînes de télévision financées par l'Iran dans les satellites arabes.
La Coalition salue l'adoption d'une position arabe unifiée sur les interventions iraniennes et les tentatives de Téhéran de répandre le chaos et le terrorisme dans la région.
La publication d'un communiqué ne suffit pas, il faut agir par le biais du Conseil de sécurité de l'ONU et prendre les décisions nécessaires. Il est inacceptable que l'Iran parraine le terrorisme transnational tout en se jugeant au-dessus de la loi et sans être confrontée à une mesure dissuasive internationale.
Les actions de l'Iran en Syrie sont un exemple frappant du terrorisme perpétré par ses milices dans la région, a ajouté M. Ramadan. Depuis le début de la crise en Syrie, la Coalition appelle la Ligue arabe à prendre des mesures contre l'ingérence de Téhéran et ses plans visant à fomenter les tensions sectaires dans la région.
L'Iran de chercher à changer le paysage démographique en Syrie. Ce qui se passe actuellement est très dangereux : l'Iran parraine, via les armes, le processus de changement démographique en déplaçant le peuple syrien et en le remplaçant par ses mercenaires.
Ces plans doivent sonner l'alarme pour tous les pays arabes. Nous croyons que la dernière action de la Ligue arabe n'est que le début et doit se poursuivre et se développer dans des positions plus sérieuses et plus fermes.
Pour le peuple syrien, l'Iran est aussi dangereuse que le régime tyrannique d'Assad; les crimes commis par l'Iran en Syrie se poursuivront pendant des décennies et ne seront pas oubliés.
La prochaine étape verra des mouvements concrets pour faire face aux incursions iraniennes au plus profond du monde arabe. La Coalition cherche à établir un front uni syrien dans le cadre d'une alliance arabe et internationale plus large pour faire face à la menace iranienne par tous les moyens possibles

20 novembre 2017 In Coalition News

(20 nov) : Ahmed Ramadan, Chef du Bureau médiatique de la Coalition Nationale Syrienne, a salué la reconnaissance internationale de l'Association des journalistes syriens. Cette étape très importante permet de faire valoir les droits des journalistes qui s'opposent aux pratiques du régime d'Assad en Syrie.
La Fédération internationale des journalistes (FIJ) a accepté la demande d'adhésion de l'Association des journalistes syriens lors d'une réunion du Comité exécutif qui s'est tenue en Tunisie vendredi.
M. Ramadan a souligné que les efforts de l'Association servent l'intérêt du journalisme en Syrie et les intérêts de la Syrie à tous les niveaux.
M. Ramadan a salué les efforts de tous ceux qui travaillent pour l'Association, leur souhaitant un franc succès dans la défense de la liberté d'expression et la retransmission des pratiques du régime meurtrier d'Assad.
L'Association des journalistes syriens a été fondée en février 2012 par un groupe de journalistes syriens qui soutiennent la Révolution syrienne. L'Association a été officiellement enregistrée en France en vertu de la loi sur les associations le 06 juillet 2013. L'Association a ouvert un bureau dans la ville turque de Gaziantep.

18 novembre 2017 In Coalition News

(18 nov) : La Coalition Nationale Syrienne souligne que les violentes attaques menées par les forces du régime et ses alliés sur plusieurs zones de la banlieue de Damas, ainsi que l'horrible massacre commis par les forces russes lundi 13 novembre dans la ville d'Atareb (campagne d'Alep) s'inscrivent dans la politique de ciblage systématique et délibéré des civils. Ces attaques visent clairement à compromettre toutes les chances d'une solution politique en violant tous les accords et en poursuivant les meurtres et crimes.
Ces derniers jours, des dizaines de civils ont été tués et blessés dans le bombardement aux bombes à sous-munitions sur les villes et villages de Ghouta Est assiégée ainsi que dans les frappes aériennes russes sur un marché public dans la ville d'Atareb (campagne d'Alep), bien que toutes ces zones soient couvertes par l'accord sur les «zones de désescalade».
Dans un communiqué de presse publié vendredi, la Coalition souligne que selon les premiers rapports, au moins 37 civils ont été tués et plus de 200 autres blessés dans diverses zones de Ghouta Est ces trois derniers jours. La zone a été touchée par pas moins de 1000 obus de mortier, 35 bombes à sous-munitions et 130 frappes aériennes.
Les forces du régime ont également utilisé le chlore gazeux internationalement interdit jeudi 17 novembre dans des attaques contre la ville de Harasta (Ghouta Est). Les hélicoptères du régime d'Assad ont également largué des barils chargés au chlore sur la ville de Beit Jinn (Ouest de Damas), en violation des Résolutions 2209 et 2235 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Plusieurs cas d'asphyxie ont été notés parmi les civils suite à la libération du chlore toxique et la propagation de la fumée jaune.
Le régime d'Assad et ses alliés cherchent désespérément à perturber l'enquête de l'ONU-OIAC sur l'utilisation d'armes chimiques en Syrie depuis le premier jour de son lancement. Ils cherchent également à entraver l'enquête par des moyens diplomatiques au sein du Conseil de sécurité de l'ONU ainsi qu'en commettant davantage de crimes sur le terrain. Le dernier rapport de la Commission d'enquête de l'ONU-OIAC, dont le mandat expire jeudi, a conclu que le régime d'Assad est responsable de l'utilisation de l'agent neurotoxique sarin interdit dans l'attaque de la ville de Khan Sheikhoun.
Compromettre toutes les chances d'une solution politique a toujours été le seul et unique objectif du régime d'Assad et de ses alliés. Il est donc impératif que la Communauté Internationale et les amis du peuple syrien condamnent publiquement et explicitement ces horribles attaques s'ils veulent prouver leur détermination à une véritable solution politique. Ils ont également le devoir d'assumer leurs responsabilités et de forcer le régime d'Assad et ses alliés à respecter les exigences d'une solution politique conforme aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies et au Communiqué de Genève de 2012.

Page 1 sur 3
Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Filtrer les éléments par date : novembre 2017