9 juin 2017 In Coalition News

(09 juin) : Le Gouvernement intérimaire syrien, en coopération avec le Conseil local provincial de Homs et l'Unité de coordination de l'aide (UCA), a réussi à fournir de l'eau potable aux habitants de la ville assiégée de Talbisseh (campagne de Homs). La ville a souffert de la panne d'eau résultant du bombardement par les forces du régime sur les stations de pompage et la diminution des réserves d'eau souterraine dans la région.
Le Gouvernement a réapprovisionné la ville située à 11 km au Nord de Homs avec de l'eau potable en appliquant le projet « Resupply Talbisseh ». Des pompes ont été installées sur une conduite d'eau de Sariko reliant les provinces de Homs et Hama. Le Gouvernement a également sécurisé les ressources nécessaires pour utiliser ces pompes.
Jawad Abu Hatab, Chef du Gouvernement intérimaire syrien, a déclaré que le projet est principalement humanitaire, les habitants de Talbisseh étant assiégés par des forces du régime. Le projet a contribué à alléger le siège sur la zone en réalimentant la population locale en eau et vise à soutenir les combattants de l'Armée Libre dans la région contre le régime dictatorial d'Assad.
M. Abu Hatab a souligné que le Gouvernement cherche à jouer un rôle plus important dans la mise en œuvre des projets de développement et à répondre aux besoins urgents de la population civile dans toutes les régions libérées de la Syrie.
La ville de Talbisseh, qui compte environ 50 000 personnes, est assiégée par le régime d'Assad depuis plus de trois ans. La ville aux mains de l'Armée Libre subit également d'intenses bombardements par les forces du régime et leurs milices étrangères alliées.

9 juin 2017 In Coalition News

(09 juin) : Les militants de Haiy'at Tahrir Al Sham ont lancé jeudi un assaut sur la ville de Maaret Al Numan (campagne d'Idleb). Les combattants ont attaqué les postes et le siège de l'Armée Libre dans la ville, déclenchant des manifestations civiles au milieu de tirs violents des militants de Haiy'at Tahrir Al Sham.
Khaled Khoja, Membre et ancien président de la Coalition Nationale Syrienne, a déclaré que les actions de Haiy'at Tahrir Al Sham ne servent que le régime d'Assad. Haiy'at Tahrir Al Sham assume le rôle du régime d'Assad après la défaite du Groupe extrémiste Etat Islamique, a-t-il tweeté jeudi. Leur présence n'est pas bonne pour la Révolution.
Les activistes ont souligné que plusieurs militants de Haiy'at Tahrir Al Sham se sont dirigés vers le centre de la ville et ont encerclé plusieurs sièges de la Division 13 de l'Armée Libre et de Failaq Al Sham au milieu d'intenses coups de feu aux mitrailleuses moyennes et lourdes.
D'intenses affrontements ont ainsi opposé Haiy'at Tahrir Al Sham et l'Armée Libre dans le centre de Maaret Al Numan ; déclanchant une vague de manifestations dans les parties Nord de la ville contre l'agression de Haiy'at Tahrir Al Sham. Les manifestants ont appelé Haiy'at Tahrir Al Sham à mettre un terme aux attaques sur le siège de la Division 13. Haiy'at Tahrir Al Sham a répondu en ouvrant le feu sur les manifestants pour les empêcher d'atteindre les sites des affrontements.
Rappelons qu'en 2016, Haiy'at Tahrir Al Sham, alors connu sous le nom de Jabhat Fateh Al Sham, a attaqué le siège de la Division 13 à Maaret Al Numan. Les raids ont été suivis par des tentatives d'assassinat du Commandant de la Division 13, le Lieutenant-colonel Ahmad Saud lors d'un voyage sur la route de Khan Al Sibil.
Les militants locaux ont déclaré que Haiy'at Tahrir Al Sham n'a pas justifié son attaque soudaine sur la ville, confirmant que les affrontements qui ont eu lieu dans les quartiers résidentiels à l'intérieur de la ville ont entraîné des pertes civiles.

9 juin 2017 In Coalition News

(09 juin) : Les membres de l'Organe politique de la Coalition Nationale Syrienne ont échangé sur les conditions sur le terrain et humanitaires à Sahl Houla (Homs).
L'Organe politique s'est réuni vendredi via internet avec le Conseil local unifié de Houla. Cette réunion entre dans le cadre du programme de réforme et de suivi des conditions sur le terrain posé par le nouvel Organe directeur dirigé par M. Riad Seif.
Les deux parties ont examiné la réalité sur le terrain et l'ampleur du siège toujours imposé par le régime d'Assad dans la région, soulignant que la situation de l'éducation est très mauvaise dans la région et que la situation humanitaire à Houla est encore très difficile.
Les dirigeants du Conseil local ont ajouté que le régime continue de bombarder les civils dans la région. Les frappes aériennes contre les habitants ont certes diminué après l'accord, sans pour autant cesser ; le régime bombardant encore la zone à l'artillerie et aux tirs.
Les dirigeants du Conseil local ont salué la position de la Coalition, réaffirmant leur plein appui à la Coalition, seul représentant des Syriens pour réaliser leurs aspirations et le succès de leur Révolution.
Pour leur part, les membres de l'Organe politique ont rappelé que la Coalition fera tout pour aider le Conseil à surmonter les difficultés auxquelles il est confronté, coordonnant le travail avec le Gouvernement intérimaire et le Conseil du Gouvernorat de Homs afin de surmonter les difficultés et alléger les souffrances des civils dans la région.

Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Filtrer les éléments par date : vendredi, 09 juin 2017