29 septembre 2017 In Coalition News

(29 sep) : La Coalition Nationale Syrienne met en garde contre les bombardements indiscriminés en Syrie qui compromettent ainsi le processus politique. La Russie, qui offre un continuel soutien et appuie les forces du régime d'Assad, est entièrement responsable des crimes commis en Syrie.
Salwa Aksoy, Vice-présidente de la Coalition, s'est interrogée sur les conséquences de fermer les yeux sur les crimes et les meurtres que la Russie commet en Syrie. Le bombardement aveugle vise principalement les civils et les forces de la Révolution dans le but de les anéantir.
Moscou sera pleinement responsable si le processus politique s'arrête ou s'effondre complètement.
Le Conseil local de la ville de Jisr Al Shughour a déclaré la ville « zone sinistrée » suite à l'intense bombardement aérien de la zone par la Russie et le régime d'Assad.
Nous déclarons la ville de Jisr Al Shughour « zone sinistrée » en raison des implacables bombardements sur les zones résidentielles et les installations civiles. Tous les habitants de la ville ont été obligés de fuir vers les villages voisins, a déclaré le Conseil dans un communiqué.
Le Conseil a appelé les organisations humanitaires et médicales à faire face aux conditions désastreuses dans la ville résultant des intenses bombardements. Il a également souligné la nécessité d'une action urgente pour aider les personnes déplacées et celles qui étaient encore piégées dans la ville.
La Direction de l'Education à Alep a annoncé suspendre les cours dans les villes et les villages de la campagne Ouest et Sud d'Alep à cause des bombardements aériens indiscriminés menés par le régime d'Assad et les forces russes, rappelant que le ciblage des écoles est une agression lâche et appelant à juger les responsables.
La Direction de l'Education du Gouvernement intérimaire syrien a appelé à mettre un terme aux attaques aériennes russes visant les écoles de la province, précisant que les bombardements ont détruit deux écoles fréquentées par des centaines d'étudiants.
La Direction a souligné que les continuelles violations par la Russie de l'accord sur les zones de désescalade et son ciblage des écoles ont privé plus de 150 000 élèves d'éducation ; la Direction ayant décidé de suspendre les cours de peur de nouveaux bombardements.
L'armée de l'air russe a mené vendredi plus de 65 raids aériens sur la province d'Idleb, ciblant 31 villes et villages de la province.

28 septembre 2017 In Coalition News

(28 sep) : La Russie et le régime d'Assad continuent de bombarder les villes et les villages dans les zones libérées ; ciblant délibérément les zones résidentielles, les établissements de santé et les centres de services. La Coalition Nationale Syrienne condamne fermement ces crimes de guerre et appelle les Nations Unies à agir d'urgence pour y mettre un terme.
Des militants locaux ont déclaré que, jeudi à l'aube, des avions russes ont bombardé plusieurs villes et villages dans la campagne d'Idleb, tuant et blessant plus de 20 civils, dont beaucoup de femmes et d'enfants. On compte sept civils tués dans les raids aériens sur le village d'Al Hamo (Plaine de Rouj, campagne d'Idleb).
Les forces aériennes russes et du régime d'Assad ont mené plus de 15 raids aériens sur les villes et villages de la Plaine de Rouj, aux environs de Jisr Al Shughour, Khan Al Sibil, Maerdabsa et à la périphérie de Tal Mardikh (campagne d'Idleb).
Les activistes ont publié jeudi des photos et des vidéos montrant la destruction massive causée par l'actuelle campagne aérienne russe et du régime d'Assad sur de nombreuses régions en Syrie. Ils ont également publié des images montrant des enfants et des femmes tués et blessés dans la campagne aérienne qui dure depuis neuf jours.
Les activistes de la campagne de Hama ont également publié des photos et des vidéos montrant des avions russes et des hélicoptères du régime d'Assad cibler plusieurs villes et villages de la région. Les bombardements ont tué et blessé plusieurs civils et causé d'importants dégâts dans les zones résidentielles.
La Coalition souligne que ces attaques terroristes correspondent à un schéma trop familier dans lequel le ciblage délibéré, le meurtre et le déplacement de civils et la destruction d'installations et d'hôpitaux sont l'option privilégiée par le régime d'Assad et ses alliés.
La Coalition appelle les Nations Unies à assumer leurs responsabilités, à protéger les civils syriens et à mettre un terme au ciblage délibéré des civils, des installations civiles vitales et des centres de santé.

27 septembre 2017 In Coalition News

(27 sep) : Le régime d'Assad et les forces russes ont intensifié leurs attaques aériennes sur la plupart des villes et des villages dans les zones libérées; ciblant principalement les zones résidentielles, les centres médicaux et les centres de services. La Coalition Nationale Syrienne souligne que cette grave escalade ne sert que les organisations terroristes.
Selon les chiffres du Bureau médiatique de la Coalition, le régime d'Assad et les forces aériennes russes ont attaqué plus de 47 villes et villages. Au moins 500 attaques aériennes ont frappé les zones libérées du 20 au 26 septembre, tuant plus de 280 civils, dont des femmes et des enfants.
Le Bureau médiatique de la Coalition précise que les avions russes ont bombardé neuf hôpitaux et centres médicaux, les détruisant complètement ou les endommageant fortement. L'aviation russe a également visé trois centres de Défense civile et dix centres civils vitaux dans diverses régions de la Syrie.
Yasser Farhan, Membre de l'Organe politique de la Coalition, a souligné que la Russie est entièrement responsable des crimes commis contre le peuple syrien. Les actions de la Russie servent le projet sectaire expansionniste iranien et appuient la croissance et la propagation du terrorisme dans la région. M. Farhan a appelé à cesser immédiatement tous les actes de violence contre les civils, accusant le régime d'Assad et la Russie de commettre des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité et des génocides.
M. Farhan a accusé Moscou de travailler avec le régime d'Assad pour contrecarrer toute solution politique en Syrie et empêcher la mise en œuvre d'un accord pour mettre un terme au ciblage des civils et au bain de sang en Syrie. Il a appelé la Communauté Internationale à assumer ses responsabilités et à prendre des mesures urgentes pour sauver le peuple syrien. M. Farhan a mis en garde contre l'effondrement total des valeurs de justice internationale et des valeurs humaines qui sont quotidiennement violées par la Russie et le régime d'Assad en Syrie.

26 septembre 2017 In Coalition News

(26 sep) : La Coalition Nationale Syrienne accuse le régime d'Assad et la Russie de commettre des crimes de guerre dans la province d'Idleb, tuant et blessant des centaines de civils et des combattants de l'Armée Libre dans les frappes aériennes menées depuis plus d'une semaine.
Dans un communiqué de presse publié lundi, la Coalition appelle la Communauté Internationale à mettre un terme immédiatement aux continuels raids aériens menés par les envahisseurs russes et les avions de guerre du régime d'Assad sur les zones civiles, les hôpitaux, les groupes de secours et les centres de Défense civile à Idleb et sa campagne. La Coalition souligne la nécessité de juger les responsables de ces crimes.
Des militants ont déclaré que 45 civils ont été tués et des dizaines d'autres blessés dans plus de 90 attaques aériennes lancées par les avions de guerre russes et les hélicoptères du régime d'Assad sur 17 villes et villages dans la campagne d'Idleb. Ainsi, 27 civils ont été tués dans la ville de Jisr Al Shughour touchée par plus de 28 frappes aériennes russes et six attaques aux barils par les hélicoptères du régime d'Assad.
Les raids aériens les plus violents ont directement visé les maisons civiles et les centres civils vitaux, ont ajouté les militants. Les avions russes ont frappé l'Hôpital Shaam près de la ville de Kafranbel avec plusieurs bombes bunker-buster qui ont complètement détruit l'installation et l'ont mis hors service.
Ces attaques terroristes correspondent à un schéma trop familier dans lequel le ciblage délibéré, le meurtre et le déplacement de civils et la destruction d'installations et d'hôpitaux essentiels sont l'option privilégiée par le régime d'Assad et ses alliés.
Les attaques aériennes visant les groupes libres de l'Armée Libre sont une tentative claire de la Russie et du régime d'Assad de soutenir les forces du terrorisme et de l'extrémisme.
Une source de l'Armée Libre a déclaré lundi que l'aviation russe a mené plus de 11 frappes aériennes sur le siège de l'Armée Libre dans la ville de Tal Mardikh (campagne d'Idleb), tuant 44 combattants du Groupe Faliaq Al Sham de l'Armée Libre. Les frappes aériennes ont également blessé cinq membres de la Défense civile et de nombreux civils alors qu'ils tentaient de récupérer les corps de sous les décombres.
L'armée de l'air russe et du régime d'Assad a considérablement intensifié ses attaques sur la campagne d'Idleb ces derniers jours, touchant principalement les hôpitaux, les centres médicaux et les centres de Défense civile. Au moins huit hôpitaux ont été mis hors service et endommagés par les frappes aériennes. Les violents attaques aériennes ont également ciblé un centre de la Défense civile dans la ville de Khan Sheikhoun, une centrale électrique dans la ville de Kafrien, un centre de la Défense civile dans la ville de Kafranbel, et une école abritant des personnes déplacées dans la ville d'Habeet.

26 septembre 2017 In Coalition News

(26 sep) : La Coalition Nationale Syrienne a discuté des derniers développements politiques et sur le terrain en Syrie avec les forces et les mouvements politiques syriens afin de coordonner la prise de positions et les décisions concernant la Révolution syrienne.
En effet, plusieurs réunions ont été tenues par le Comité des blocs et des partis politiques, créé par la Coalition par décision de l'Assemblée générale, dans les villes turques de Gaziantep et Şanliurfa ces deux derniers jours.
Okab Yahya, Membre de l'Organe politique de la Coalition, a briefé les représentants des blocs et partis politiques sur les derniers développements du processus politique et le processus de réforme mené par la Coalition pour assurer une plus grande représentation de tous les composants, des partis et des blocs au sein de la Coalition.
M. Yahya a dénoncé l'intransigeance du régime d'Assad et ses continuels crimes contre le peuple syrien et l'inébranlable soutien de la Russie au régime d'Assad, déplorant l'échec de l'ONU à forcer Assad à se conformer aux résolutions internationales.
Fouad Aliko, Membre de l'Organe politique et de la délégation du Haut comité des négociations de l'Opposition (HCN) à Genève, a briefé sur le processus de négociations à Genève, présentant les plus grands obstacles au processus politique ; en particulier le refus du régime d'Assad de s'engager sérieusement dans les négociations et son refus de mettre en œuvre le Communiqué de Genève de 2012 et la Résolution 2254 du Conseil de sécurité de l'ONU.
Ahmad Sayed Yusuf, Membre de l'Organe politique, a appelé tous les blocs et partis à participer à la prise de décisions et de positions concernant la Révolution syrienne, soulignant la nécessité de discuter collectivement des questions liées à la Révolution afin d'obtenir de solides positions sur les défis et les dangers auxquels est confrontée la Révolution syrienne.

25 septembre 2017 In Coalition News

(25 sep) : Les forces aériennes russes et du régime d'Assad ont encore intensifié leurs attaques sur les villes et la campagne d'Idleb; touchant principalement les zones résidentielles, les installations civiles vitales et les positions des groupes de l'Armée Libre; tuant des dizaines de civils et des combattants de l'Armée Libre.
Les activistes ont déclaré que plus de 50 civils ont été tués et blessés dans les raids aériens des avions russes et du régime d'Assad sur la campagne d'Idleb dimanche. Au moins 80 attaques aériennes russes ont ciblé les villes de Saraqeb, Khan Sheikoun, Jisr Al Shughour, Tamana'a, Tal Maraq, Terai, Hamdaniya, Ishtabraq, Alteeh, Keek, Sarjah et la base aérienne révolutionnaire Abou Duhour. Les frappes aériennes les plus violentes ont frappé les maisons civiles et les centres civils vitaux.
Une source d'Armée Libre a déclaré que les avions russes ont frappé le Quartier général de l'Armée Libre dans la ville de Tal Mardikh (campagne d'Idleb) avec plus de 11 attaques aériennes, tuant 44 combattants du Groupe Faliq Al Sham affilié à l'Armé Libre. Les frappes aériennes ont également blessé cinq membres de la Défense civile et de nombreux civils alors qu'ils tentaient de récupérer les corps des décombres.
Les activistes locaux ont ajouté que les attaques aériennes russes ont ciblé les camps de personnes déplacées dans la campagne d'Idleb, soulignant que les avions russes ont frappé le camp Nour près de la ville de Jarjanaz; blessant 13 civils, dont trois dans un état critique ; et détruisant 20 tentes. Le camp abrite environ 700 familles déplacées de la campagne de Hama. Les avions de guerre russes ont également ciblé la périphérie de la ville de Khan Sheikoun, blessant plusieurs civils, dont des femmes et des enfants.
L'armée de l'air russe a considérablement intensifié ses attaques contre la campagne d'Idleb au cours de la dernière semaine; touchant principalement les hôpitaux, les centres médicaux et les centres de Défense civile. Au moins sept hôpitaux ont été mis hors service et endommagés. Les violentes attaques aériennes ont également frappé un centre de Défense civile dans la ville de Khan Sheikhoun, une centrale électrique dans la ville de Kafrien, un centre de Défense civile dans la ville de Kafranbel, et une école abritant des personnes déplacées dans la ville d'Habeet.

23 septembre 2017 In Coalition News

(23 sep) : La délégation de l'Opposition syrienne à New York, composée de membres de la Coalition Nationale Syrienne et du Haut comité des négociations (HCN), s'est entretenue avec le Ministre turc des Affaires étrangères Mevlüt Çavuşoğlu en marge de la réunion de l'Assemblée générale des Nations Unies à New York vendredi soir.
Les deux parties ont discuté des derniers développements politiques et sur le terrain en Syrie ainsi que des étapes à suivre pour mettre en place une transition politique conforme aux résolutions de l'ONU.
La délégation du HCN est arrivée à New York dimanche pour rencontrer les chefs d'État et les ministres des Affaires étrangères et transmettre les demandes et les messages du peuple syrien ainsi que pour souligner leurs continuelles souffrances dans le plus grand forum international sur les droits de l'Homme.

22 septembre 2017 In Coalition News

(22 sep) : Abdul Ilah Fahd, ancien secrétaire général de la Coalition Nationale Syrienne, a appelé à juger Bachar Al Assad et tous les acteurs impliqués dans l'utilisation d'armes chimiques en Syrie, dont les incidents ont tous été confirmés par les enquêteurs de l'ONU.
M. Fahd s'est exprimé lors d'une conférence sur les armes chimiques et les mines dans la capitale américaine, Washington, du 19 au 21 septembre.
M. Fahd a briefé sur le nombre de victimes des attaques chimiques. Ne pas juger Assad pour ses crimes lui a donné le feu vert pour lancer plus d'attaques contre le peuple syrien.
M. Fahd a appelé la Communauté Internationale à fournir une assistance urgente au peuple syrien et à soutenir leurs revendications pour la liberté et la dignité. Cela ne peut être atteint qu'en obtenant la justice transitionnelle et en jugeant les criminels de guerre.
Début septembre, les enquêteurs de l'ONU ont annoncé avoir la preuve de la responsabilité du régime d'Assad dans au moins 27 des 33 attaques chimiques qui ont eu lieu en Syrie après l'adoption de la Résolution 2118 du Conseil de sécurité des Nations Unies en 2012. Le régime d'Assad a été déclaré responsable de l'attaque au gaz sarin du 04 avril sur la ville de Khan Sheikoun tuant une centaine de civils, dont beaucoup de femmes et d'enfants.
La Coalition a appelé à activer l'Article 21 de la Résolution 2118 du Conseil de sécurité des Nations Unies pour des mesures au titre du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies en cas d'utilisation d'armes chimiques.

22 septembre 2017 In Coalition News

(22 sep) : La délégation du Haut comité des négociations de l'Opposition (HCN) en visite actuellement aux États-Unis a souligné la nécessité de reprendre les négociations de Genève et de surmonter les obstacles posés par le régime d'Assad au processus politique.
La délégation a rencontré jeudi le Ministre saoudien des Affaires étrangères Adel Al Jubeir, le Ministre des Affaires étrangères d'Oman Yousuf Bin Alawi, le Ministre des Affaires étrangères du Danemark Anders Samuelsen, la Ministre des Affaires étrangères du Canada Chrystia Freeland, et l'Envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie Staffan De Mistura.
Au cours de sa rencontre avec M. De Mistura, M. Hijab a souligné la nécessité pour le Médiateur de l'ONU d'adopter de nouvelles approches pour surmonter les principaux obstacles au processus politique. Le principal de ces obstacles est l'intransigeance du régime d'Assad, son refus de coopérer avec les efforts de l'ONU, sa persistance à commettre des crimes contre le peuple syrien et son insistance à résoudre le conflit par des déplacements forcés de masse et l'appui des tensions sectaires.
M. Hijab a mis en garde contre les tentatives de certaines forces avec des ambitions expansionnistes visant à discréditer le HCN et à utiliser le processus politique comme un moyen d'aider Bachar Al Assad à restaurer la légitimité qu'il a perdu à cause de son utilisation d'armes chimiques et d'autres armes internationalement interdites contre les civils syriens.
M. Hijab a également mis en garde contre les dangers de s'incliner face aux pressions exercées par les alliés de Bachar Al Assad qui cherchent à influencer les efforts du Médiateur de l'ONU et faire oublier les principales questions liées au processus politique; surtout les problèmes des détenus, la justice transitionnelle , et la responsabilité des crimes contre le peuple syrien.
La délégation du HCN est composée de Badr Jamous, Membre de l'Organe politique de la Coalition, Abdul Hakim Bashar, Membre de l'Assemblée générale de la Coalition, et le cChef de la Mission étrangère de la Coalition à Washington, Najib Ghadbian. La visite de la délégation s'est déroulée en marge de la 72e session de l'Assemblée générale des Nations Unies.

22 septembre 2017 In Coalition News

(22 sep) : La Coalition Nationale Syrienne pleure la mort de la Dissidente et Activiste syrienne Orouba Barakat et de sa fille, la Journaliste Hala Barakat, assassinées jeudi à leur domicile à Istanbul.
La mort d'Orouba et de sa fille Hala a été rapportée jeudi après qu'elles aient retrouvées assassinées dans leur maison dans le quartier de Kadıköy à Istanbul.
Dans un post Facebook, la sœur d'Orouba Barakat, Shaza, a déclaré qu'elles ont été assassinées par la main de l'injustice et de la tyrannie - faisant ainsi référence au régime de Bachar Al Assad. Rappelons qu'Orouba a écrit des articles en première page des journaux depuis près de 40 ans. Orouba a écrit pour chasser et exposer les criminels. Aujourd'hui, son nom et le nom de sa fille Hala font les premières pages des journaux.
La Coalition a déclaré que la main du terrorisme et de la tyrannie est le principal suspect de cet odieux crime. La Coalition est absolument convaincue que les enquêtes menées par les autorités turques révéleront les détails du crime.
Dans un communiqué de presse publié vendredi, la Coalition a salué la contribution de Mme Barakat à la Révolution syrienne.
Orouba Barakat est connue pour ses positions et sa participation actives à la Révolution syrienne et son ferme soutien et son engagement envers ses principes et ses aspirations. Les contributions de Mme Barakat auront un impact durable longtemps après son départ. Sa fille Hala a joué un rôle important en soutenant la Révolution et en exposant les crimes du régime d'Assad par son travail de journaliste.
La Coalition présente ses sincères condoléances à la famille et aux amis de Mme Barakat, soulignant que le peuple syrien restera éternellement fidèle aux messages laissés par les héros décédés et que la Révolution sera victorieuse.

Page 1 sur 3
Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Filtrer les éléments par date : septembre 2017