17 janvier 2018 In Coalition News

(17 jan) : La Coalition Nationale Syrienne a condamné l'annonce par les Etats-Unis de plans pour la mise en place d'une force militaire dans le Nord-Est de la Syrie.
Dans un communiqué publié mercredi, la Coalition condamne les plans des Etats-Unis visant à former une force frontalière dans le Nord-Est de la Syrie, rejetant les prétextes ou allégations utilisées pour de tels projets.
La Coalition souligne l'importance des efforts pour combattre le terrorisme et contrer le Groupe extrémiste Etat Islamique (EI). Cependant, la lutte contre le terrorisme ne justifie pas le recours à des organisations qui commettent des violations et des crimes contre le peuple syrien.
Il est inacceptable de placer les territoires libérés du terrorisme sous le contrôle des milices du Parti de l'Union démocratique (PYD) ou de toute autre organisation dont les programmes s'opposent aux objectifs de la Révolution syrienne et rejoignent ceux du régime et des forces d'occupation.
Les plans annoncés par Washington devraient plutôt viser à mettre l'accent sur la création de conditions qui forcent le régime d'Assad et ses partisans à respecter les résolutions internationales sur la Syrie.
La continuelle ignorance des exigences urgentes pour parvenir à une solution politique et le continuel blocage des approvisionnements à l'Armée Libre, couplé avec le soutien et l'armement d'autres forces aux projets non-nationaux et la volonté d'exécuter ces plans illégaux et inacceptables révèlent une politique opportuniste exploitant les circonstances actuelles pour créer davantage de problèmes au lieu de faire pression sur le régime d'Assad et ses partisans pour se conformer aux résolutions internationales.
Toutes les tentatives visant à imposer des projets ou des solutions qui menacent de diviser la Syrie sont vouées à l'échec, sans compter qu'elles risquent d'alimenter le conflit et d'accroître les souffrances de millions de Syriens.
Les événements de ces dernières années ainsi que les énormes sacrifices consentis par le peuple syrien et son attachement aux principes de la Révolution ont montré qu'aucune partie ne sera en mesure de prendre des mesures ou de mettre en œuvre des projets sur le terrain contre la volonté du peuple syrien qui poursuivra sa lutte pour la liberté, la dignité et la justice.

17 janvier 2018 In Coalition News

(17 jan) : Nazir Hakim, Secrétaire général de la Coalition Nationale Syrienne, a souligné que les forces de la Révolution et ses institutions sont toutes d'accord pour le départ de Bachar Al Assad et de sa clique au début de la période de transition. Tout parti qui essaye de soutenir ou de reproduire le régime d'Assad sera un partenaire dans la propagation d'idéologies répressives et extrémistes basées sur l'absence de liberté et la poursuite des meurtres et des massacres.
M. Hakim s'est exprimé lors d'une réunion avec le Président de l'Union des écrivains syriens libres, Tawfiq Obeid, mercredi au siège du Secrétariat général de la Coalition à Istanbul.
L'Union des écrivains syriens libres a salué le soutien moral que la Coalition étend à toutes les institutions de la Révolution.
M. Hakim a déclaré que les crimes commis par le régime d'Assad et ses milices étrangères alliées resteront à jamais inscrits dans l'Histoire et les livres, ajoutant que les pays, institutions et personnes qui se tiennent du côté d'Assad ne peuvent être oubliés ni ne pourront effacer leur ignominie.
M. Hakim a souligné que la Coalition et le Gouvernement intérimaire syrien (GIS) seront toujours du côté de toutes les institutions libres qui aident les Syriens à retrouver leurs décisions libres et à mettre fin au contrôle du régime d'Assad sur tous les aspects de la vie en Syrie.

16 janvier 2018 In Coalition News

(16 jan) : Nasr Hariri, Chef de la Commission syrienne des négociations de l'Opposition syrienne, s'est exprimé mardi devant le Parlement britannique sur la question syrienne et ses derniers développements. Il a souligné le rôle important que la Grande-Bretagne et l'Union Européenne ont à jouer sur la Russie et l'Iran pour forcer le régime d'Assad à respecter les résolutions internationales sur la Syrie.
Les membres de la délégation syrienne se sont également entretenus avec Alistair Burt, Ministre d'État britannique pour le Moyen-Orient au Ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth, et Christian Turner, Conseiller adjoint à la Sécurité nationale dans la capitale britannique mardi.
Les deux parties ont discuté du rôle de la Grande-Bretagne dans le Groupe des amis de la Syrie et des moyens d'activer le rôle du Groupe à l'aide des Etats membres afin de faire avancer le processus politique pour une solution en Syrie en accord avec le Communiqué de Genève de 2012 et la Résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies.
La Grande-Bretagne a réitéré son soutien à la Commission et à ses efforts pour trouver une solution au conflit en Syrie. Il est plus que nécessaire de parvenir à un règlement politique afin d'alléger les souffrances du peuple syrien avec un véritable processus de transition conformément au Communiqué de Genève de 2012 et à la Résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies.
La Porte-parole du Ministère britannique des Affaires étrangères, Rose Griffiths, a déclaré que la visite de la Commission des négociations de l'Opposition syrienne s'inscrit dans les efforts de la Grande-Bretagne à travailler avec les Syriens et les partenaires internationaux pour soutenir une solution politique au conflit en Syrie.
La Commission des négociations de l'Opposition syrienne est un partenaire important, notamment en raison de sa crédibilité et de ses excellents rapports avec le peuple syrien, en plus de son véritable engagement à aider à mettre fin aux souffrances du peuple syrien.
Nous sommes d'accord avec l'Opposition syrienne; le seul moyen de parvenir à une solution durable en Syrie passe par un véritable processus de transition politique conformément au Communiqué de Genève de 2012 et à la Résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Nous soutenons le processus de Genève mené par les Nations Unies pour atteindre cet objectif. Nous appelons toutes les parties à faire de ce processus un succès en faisant preuve de pragmatisme et de flexibilité.
Mme Griffiths a également souligné que la Commission s'est sérieusement engagée dans le processus de négociations de bonne foi et sans conditions préalables. Un processus de négociations réussi nécessite deux côtés, mais le régime d'Assad continue de bloquer les efforts pour parvenir à une solution politique notamment par son refus d'engager des négociations directes.

15 janvier 2018 In Coalition News

(15 jan) : L'Assemblée générale de la Coalition Nationale Syrienne a conclu sa 37ème session ordinaire dimanche, condamnant fermement les horribles massacres commis par le régime d'Assad et ses alliés contre les civils syriens.
La Communauté Internationale a le devoir d'intervenir de toute urgence pour mettre fin aux attaques brutales contre les civils syriens; notamment à Idleb, Hama et dans la Ghouta Est. Les membres de l'Assemblée générale ont convenu de s'organiser avec les pays concernés pour assurer la pleine mise en œuvre du cessez-le-feu comme point de départ pour parvenir à une solution politique.
Les membres ont réaffirmé leur attachement aux négociations de Genève menées par les Nations Unies comme piste naturelle d'une solution politique. La Coalition poursuivra ses efforts avec les organisations internationales et d'autres parties, en particulier les États-Unis, pour assumer son rôle. Il est nécessaire de faire pression sur le régime d'Assad pour le forcer à respecter les résolutions internationales sur la Syrie et l'obliger à se conformer aux résolutions internationales sur la Syrie, et initier la formation d'un Gouvernement de transition, d'une phase transitoire et des institutions nécessaires.
L'Assemblée générale a réaffirmé son soutien au Gouvernement intérimaire syrien (GIS) faisant partie intégrante de la Coalition et représentant son bras exécutif sur le territoire syrien. La Coalition continuera à rechercher un soutien et un financement au GIS de la part des pays amis et d'autres donateurs.

15 janvier 2018 In Coalition News

(15 jan) : Une délégation de la Commission syrienne des négociations, dirigée par Nasr Hariri, s'est entretenue lundi avec la Responsable de la Politique étrangère de l'Union Européenne, Federica Mogherini, et le Directeur du Bureau du Moyen-Orient à l'Union Européenne, Michael Miller.
Les réunions s'inscrivent dans le cadre d'une visite de la Commission à l'Union Européenne. Les deux parties ont discuté des derniers développements en Syrie, en particulier en ce qui concerne l'aspect humanitaire.
Les deux parties ont souligné que le régime d'Assad ne doit pas prendre en charge la distribution des livraisons d'aide de l'UE à l'intérieur de la Syrie et la nécessité de fournir une aide humanitaire aux personnes dans le besoin et dans les zones assiégées.
M. Hariri a exhorté la Représentante de l'Union Européenne à transmettre les détails des souffrances des civils syriens suite aux bombardements et aux sièges du régime d'Assad, de la Russie et des milices iraniennes, à tous les États membres de l'UE. Il a également appelé l'UE à prendre les mesures nécessaires pour mettre fin aux atrocités commises par le régime d'Assad et ses alliés contre le peuple syrien.
Mme Mogherini a souligné que les sanctions de l'UE contre le régime d'Assad ne seront pas levées avant la fin de la transition politique en Syrie et la pleine application de la Résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies et le Communiqué de Genève de 2012. Elle a par ailleurs recommandé aux groupes de la société civile de participer à la Conférence de Bruxelles qui se tiendra en avril.

13 janvier 2018 In Coalition News

(13 jan) : La Coalition Nationale Syrienne a lancé sa 37ème Assemblée générale samedi dans la ville turque d'Istanbul.
Pendant deux jours, les membres de l'Assemblée générale vont discuter des derniers développements sur le terrain en Syrie, en particulier des odieux massacres commis contre des civils dans la province d'Idleb et dans la Ghouta Est (banlieue de Damas).
Les discussions porteront également sur les derniers développements politiques, en particulier le processus de Genève et le nouveau cycle de négociations à venir.
Abdul Rahman Mustafa, Vice-président de la Coalition, a déclaré que les massacres perpétrés contre les civils syriens s'inscrivent dans la stratégie militaire du régime d'Assad et de ses alliés visant à imposer une solution contredisant toutes les résolutions internationales sur la Syrie.
M. Mustafa a appelé la Communauté Internationale, dirigée par les Etats-Unis, à assumer son rôle, à protéger les civils et à mettre un terme aux massacres.

13 janvier 2018 In Coalition News

(13 jan) : Le Comité des négociations syrien a accusé le régime d'Assad d'avoir assassiné Mounir Darwish, un de ses membres, appelant l'ONU et les organisations des droits de l'Homme à mener une enquête internationale sur sa mort.
M. Darwish a été renversé par une voiture devant sa maison à Damas vendredi soir et a été tué alors qu'il était hospitalisé.
Le Comité présente ses sincères condoléances à la famille de M. Darwish, et appelle les organismes internationaux, en particulier les Nations Unies et les organisations des droits de l'Homme, à mener une enquête transparente sur l'assassinat de M. Darwish.
Le Comité réaffirme son engagement envers le peuple syrien, soulignant qu'il suivra les traces des héros morts dans la lutte pour atteindre les objectifs du peuple syrien pour la liberté et la dignité.
Nous tenons le régime tyrannique d'Assad responsable de la mort de M. Darwish, a ajouté le Comité, appelant le peuple syrien à poursuivre sa lutte pour un pays libre, sûr et démocratique où il n'y a pas de place pour le régime criminel d'Assad qui a apporté la destruction et l'occupation en Syrie.

12 janvier 2018 In Coalition News

(12 jan) : La Coalition Nationale Syrienne déclare que le Ministre de la Santé du Gouvernement intérimaire syrien (GIS) Mohammed Firas Jundi a été blessé et que son chauffeur Hussam Mandil a été tué dans les frappes aériennes sur la ville de Ma'arat Al Nu'man (campagne d'Idleb) jeudi.
Dans un communiqué publié jeudi, la Coalition condamne fermement cette attaque ciblant le Ministre. Ce crime s'inscrit dans le contexte des intenses attaques menées par les forces du régime soutenues par les forces d'occupation russes et les milices iraniennes sur la province d'Idleb et la Ghouta Est. Les attaques ont fait des dizaines de victimes civiles et forcé des dizaines de milliers d'autres à fuir.
Les attaques criminelles ont ciblé délibérément le Ministre et ses collaborateurs.
La Coalition présente ses sincères condoléances à la famille de M. Mandil et à toutes les familles qui ont perdu leurs proches aux mains du régime d'Assad et de ses alliés. La Coalition souhaite au Ministre un prompt rétablissement et qu'il reprenne au plus vite l'exercice de ses fonctions et son rôle au service de ses compatriotes.
En 2016, le Ministre de l'Administration locale du GIS Ya'qub Ammar a été tué dans une attaque terroriste sur la ville d'Inkhil (campagne de Deraa) lors de la l'inauguration d'un poste de police. L'attaque a tué 11 autres personnes et en a blessé plusieurs autres, dont le Ministre de l'Economie Abudlhakeem Masri.

10 janvier 2018 In Coalition News

(10 jan) : Oqab Yahya, Membre de l'Organe politique de la Coalition Nationale Syrienne, a souligné que la Russie et l'Iran ne sont pas attachés aux résolutions internationales sur la Syrie, ajoutant qu'ils sont partenaires dans tous les crimes que le régime d'Assad commet contre les civils syriens.
Moscou profite de l'inaction de la communauté mondiale à imposer unilatéralement son programme de solution pour la Syrie.
M. Yahya s'est exprimé lors d'une réunion co-organisée par le Comité des partis et le Bureau de Représentation de la Coalition dans la ville turque de Mersin avec les organes politiques syriens. Environ 40 personnes ont assisté à la réunion.
Fadi Ibrahim, Membre de la Coalition, a briefé sur les plans de la Coalition visant à atteindre les forces de l'Opposition politique dans le but d'élaborer une formule appropriée qui inclut les diverses activités syriennes en Turquie. Les plans prévoient également la tenue de vastes réunions consultatives ouvrant la voie à la tenue d'une conférence élargie des Forces révolutionnaires et d'opposition syriennes.
La réunion a également discuté des derniers développements politiques et des défis à venir. Le huitième cycle de négociations à Genève et ses résultats ainsi que la performance du Haut comité des négociations et ses efforts pour exposer des positions et des attitudes unanimes ont été discutés.
À la fin de la réunion, les participants ont convenu de la formation d'un comité composé de sept membres dont la tâche consistera à consulter l'Organe politique de la Coalition sur tous les développements politiques et sur le terrain.

9 janvier 2018 In Coalition News

(09 jan) : Le Président de la Coalition Nationale Syrienne, Riad Seif, et les membres de l'Organe politique ont rencontré lundi Martin Longden, Envoyé spécial de la Grande-Bretagne pour la Syrie. Les deux parties ont discuté des massacres du régime d'Assad et de ses alliés contre les civils à Idleb et à Ghouta, ainsi que des derniers développements du processus politique.
M. Seif a déclaré que les informations circulant sur la Conférence de Sotchi suggèrent que la Conférence ne servira pas le processus politique. Toute solution impliquant la survie d'Assad au pouvoir ne rétablira pas la stabilité dans le pays ou la région.
Le peuple syrien n'acceptera pas la survie d'Assad, a t il ajouté, soulignant que pour les Syriens, cette question est impensable. Accepter la survie d'Assad est-ce logique ou même moral ?
M. Seif a souligné que Moscou n'a pas su faire pression sur le régime d'Assad ni l'obliger à s'engager dans des négociations sérieuses à Genève. Au contraire, la Russie se tient aux côtés du régime d'Assad et soutient ses opérations militaires contre les civils et les forces de l'Armée Libre à Idleb et dans la Ghouta Est (banlieue de Damas).
Pour sa part, M. Longden a réaffirmé le continuel soutien de son pays à l'Opposition syrienne, soulignant la nécessité pour l'Opposition syrienne de présenter une position unifiée à l'égard de la Conférence de Sotchi proposée par la Russie et de toutes les autres questions.

Page 1 sur 2
Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Filtrer les éléments par date : janvier 2018