12 février 2018 In Coalition News

(12 fev) : Ces trois derniers mois, 3000 civils ont été tués et blessés dans la Ghouta Est (banlieue de Damas). L'assaut du régime d'Assad et des milices iraniennes, soutenus par les avions russes, sur la région se poursuit sans relâche. Les implacables bombardements ont également détruit une grande partie des zones résidentielles de la Ghouta orientale assiégée.
Les activistes locaux ont déclaré que l'attaque du régime d'Assad sur la Ghouta orientale a tué au moins 1123 civils depuis le 14 novembre 2017, ajoutant que le régime d'Assad et ses alliés ont mené pas moins de 1414 frappes aériennes sur la banlieue révolutionnaire ciblant délibérément les quartiers résidentiels.
Selon les chiffres publiés dimanche par les activistes locaux, les forces du régime d'Assad et ses milices étrangères alliées ont ciblé la Ghouta orientale avec plus de 10 825 obus d'artillerie et de mortier et 1935 roquettes sol-sol depuis le 14 novembre.
Un militant a déclaré que la banlieue a été touchée par plus de 47 roquettes chargées aux armes à sous-munitions internationalement interdites, 39 bombes explosives, 15 bombes remplies au chlore gazeux et 13 bombes remplies au napalm.
La Coalition Nationale Syrienne prévient que toute nouvelle escalade militaire du régime d'Assad entraînera inévitablement l'effondrement du processus politique. Les attaques du régime mettent en lumière l'inaction de la Communauté Internationale et sa complicité dans les crimes commis contre le peuple syrien.
Dans un communiqué publié mardi, la Coalition a appelé la Communauté Internationale à intervenir immédiatement pour mettre fin à cette campagne terroriste et stopper le régime d'Assad et ses partisans.
Le silence absolu de la Communauté Internationale et des parrains de la solution politique sur ces attaques barbares et les massacres qui en ont résulté équivaut à donner le feu vert aux auteurs pour poursuivre leurs crimes. Ce silence représente aussi, aux yeux du peuple syrien, une complicité dans l'agression contre lui.
Les activistes de Douma ont déclaré que cinq civils ont été tués dans les frappes aériennes du régime d'Assad dimanche dans le district. Deux civils ont été tués par les forces du régime dans le district de Hammouriya, et un fermier a été tué par les tirs de snipers des forces du régime dans la banlieue de Kafarbatna.
Le Groupe d'aide humanitaire internationale (IHR) a déclaré que jusqu'à 10 400 familles dans la Ghouta Est ont un besoin urgent d'une intervention humanitaire. Environ 12,6% de la population totale de la banlieue de Damas est affectée à tous les niveaux par l'intensification de la campagne de bombardements lancée par le régime d'Assad sur la Ghouta Est ces trois derniers mois.
L'ONG a déclaré que plus de 4100 familles vivent actuellement dans des caves sous-équipées avec une mauvaise hygiène, causant la propagation de nombreuses maladies, en particulier chez les enfants.

Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Filtrer les éléments par date : lundi, 12 février 2018