6 février 2018 In Coalition News

(06 fev) : Les forces du régime d'Assad et les milices iraniennes, soutenues par l'armée de l'air russe, continuent de cibler les civils dans de nombreuses régions syriennes, le Conseil de sécurité de l'ONU n'ayant pas réussi à adapter sa résolution pour mettre fin à de telles attaques ou à adopter un projet de résolution sur l'utilisation d'armes chimiques.
Dans un communiqué de presse publié lundi, la Coalition Nationale Syrienne a appelé le Conseil de sécurité de l'ONU à prendre des mesures urgentes pour mettre fin aux crimes de guerre et aux génocides que le régime d'Assad et les forces russes commettent contre le peuple syrien.
La Communauté Internationale a le devoir de condamner cette campagne criminelle et de travailler à tous les niveaux pour l'arrêter et protéger les civils à Idleb, la Ghouta Est (banlieue de Damas) et dans toutes les parties de la Syrie, a ajouté la Coalition.
Des activistes de la Ghouta orientale assiégée ont déclaré que 40 civils ont été tués dans les frappes aériennes des forces russes et du régime d'Assad mardi. Un activiste local a déclaré que le régime d'Assad et les forces aériennes russes ont commis quatre massacres dans la Ghouta orientale lundi, tuant 30 civils et en blessant des dizaines d'autres.
Les activistes à Douma ont déclaré que la vie a quasiment cessé dans le district tenu par les Révolutionnaires, de peur de l'utilisation répétée du chlore toxique par le régime d'Assad.
Selon l'Agence France-Presse, un projet de résolution soutenu par l'Occident a été soumis au Conseil de sécurité de l'ONU pour condamner les attaques au gaz chloreux par le régime d'Assad sur la Ghouta orientale. Le Conseil a de nouveau échoué à parvenir à un accord sur un projet de résolution établissant un nouveau mécanisme visant à condamner les responsables de l'utilisation d'armes chimiques en Syrie et à les tenir pour responsables.

Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Filtrer les éléments par date : mardi, 06 février 2018