3 mars 2018 In Coalition News
(03 mars) : Des dizaines de civils ont été tués et blessés par les forces du régime d'Assad dans les villes et villages de la Ghouta Est (banlieue de Damas) ces dernières heures. Les forces du régime continuent d'empêcher l'entrée des convois d'aide dans la zone assiégée, en violation flagrante de la Résolution 2401 du Conseil de sécurité des Nations Unies récemment adoptée.
La Maison Blanche, suite à des conversations téléphoniques du Président américain Donald Trump à la Chancelière allemande Angela Merkel et au Président français Emmanuel Macron, a publié vendredi un communiqué qui souligne l'urgence de la situation en Syrie.
Les dirigeants ont convenu que le régime syrien, et ses partisans russes et iraniens, doivent appliquer immédiatement et pleinement la Résolution 2401 du Conseil de sécurité des Nations Unies appelant à un cessez-le-feu immédiat en Syrie. Le Président a souligné que les Etats-Unis ne toléreront pas les atrocités du régime d'Assad. 
Les Nations Unies ont renouvelé leurs appels pour la fin des bombardements de la Ghouta orientale et permettre la livraison de l'aide humanitaire aux personnes dans le besoin. Ce que nous devons voir, c'est un arrêt des combats. Une fois l’arrêt ... quand les combats cesseront, les civils pourront se déplacer, et nous serons capables de faire partir ceux qui en ont le plus besoin ... Ce n'est pas compliqué, a déclaré Stéphane Dujarric, Porte-parole du Secrétaire général de l'ONU vendredi.
La Défense civile syrienne a indiqué que 17 civils ont été tués vendredi dans des roquettes et des tirs d'artillerie sur la Ghouta orientale, ajoutant que l’aviation russe et du du régime d'Assad utilisent des bombes à sous-munitions dans les bombardements de la région.
L'Agence des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) a déclaré vendredi qu'elle attendait la permission du régime d'Assad pour introduire un convoi d'aide pour 180 000 personnes dans la ville de Douma, dans l'enclave assiégée de la Ghouta orientale.
Geert Cappelaere, Directeur régional de l'UNICEF pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, a déclaré lors d'une conférence de presse il n'y avait aucun signe d'accord pour d'autres convois pour servir le reste des 400 000 personnes de l'enclave, ni aucun accord sur l'évacuation des 1000 personnes ayant des besoins médicaux graves.
Nazir Hakim, Secrétaire général de la Coalition Nationale Syrienne, a souligné la nécessité pour le Conseil de sécurité de l'ONU de mettre en œuvre la Résolution 2401; de mettre fin aux assassinats quotidiens de civils syriens par le régime d'Assad et les forces aériennes russes; et d’assurer la livraison immédiate de l'aide humanitaire aux personnes dans le besoin.
M. Hakim a souligné vendredi que le Conseil de sécurité de l'ONU ne doit pas accepter la manipulation par la Russie des résolutions internationales et leur utilisation comme couverture pour commettre davantage de crimes de guerre contre les civils dans la Ghouta orientale.
Les forces du régime et leurs milices étrangères alliées assiègent la Ghouta orientale depuis 2013. En plus d’empêcher l'entrée des convois d'aide, la zone subit de continuels et violents bombardements par divers types d'armes. Amnesty International a déclaré que le siège et les bombardements constituaient un crime de guerre et a appelé à l'arrêt immédiat de ces actions.
Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Filtrer les éléments par date : samedi, 03 mars 2018