10 avril 2018 In Coalition News

(10 avr) : Le Ministère des Affaires étrangères de la Coalition Nationale Syrienne s'est réuni avec les envoyés des Ministères des Affaires étrangères allemand et français pour discuter des préparatifs européens et américains pour répondre à l'attaque chimique du régime d'Assad samedi contre la ville de Douma.
Anas Abdah, Membre du Ministère, a souligné la nécessité de juger les responsables de l'utilisation des armes chimiques et des auteurs de crimes de guerre en Syrie. Les résolutions internationales, en particulier l'Article 21 de la Résolution 2118 du Conseil de sécurité de l'ONU, appellent à l'utilisation de la force contre les auteurs d'attaques à l'arme chimique.
M. Abdah, qui est également Membre de l'Organe politique de la Coalition, a déclaré que punir les auteurs de crimes de guerre enverrait un message fort au régime d'Assad et à ses soutiens et mettrait fin à l'inaction internationale de longue date. Punir ces crimes réaffirmera également la nécessité d'un engagement sérieux dans le processus politique pour parvenir à une solution politique, conformément au Communiqué de Genève de 2012 et à la Résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies.
Nous comptons toujours sur nos alliés pour sauver les civils syriens des attaques brutales perpétrées par le régime d'Assad, a déclaré M. Abdah, réaffirmant l'engagement de la Coalition à une solution politique et soulignant la nécessité pour la Communauté Internationale de jouer son rôle et de forcer le régime d'Assad à arrêter ses campagnes militaires et à s'asseoir à la table des négociations.
Les deux parties ont également discuté de la récente visite effectuée par les membres de l'Organe politique des camps abritant les personnes déplacées de la Ghouta Est et d'autres parties des zones libérées.
Hadi Bahra, Membre de l'Organe politique, a mis en garde contre les conséquences de la poursuite de la série d'opérations de déplacement forcé de masse et de changement démographique en Syrie. Les personnes déplacées de la Ghouta Est ne reçoivent pas le soutien nécessaire et ont besoin d'un programme d'urgence pour répondre aux besoins de secours et d'urgence.
M. Bahra a noté que les déplacés souhaitent que leurs enfants continuent leurs études. Lors de notre rencontre avec les civils arrivés récemment de la Ghouta Est, nous avons remarqué qu'ils tenaient à ce que leurs enfants puissent retourner à l'école après une longue interruption.

10 avril 2018 In Coalition News

(10 avr) : Ces derniers jours le Groupe extrémiste Etat Islamique (EI) a refait surface dans le centre de la Syrie, tandis que la Communauté Internationale menace le régime d'Assad de représailles pour les crimes de guerre qu'il commet en Syrie, dont le dernier en date est l'utilisation d'armes chimiques sur la ville de Douma.
La Coalition Nationale Syrienne souligne que le régime d'Assad a permis à l'EI de rebondir pour tenter de dissimuler ses crimes et détourner l'attention de lui.
Le Groupe extrémiste a été de nouveau actif dans diverses parties de la Syrie ces deux derniers jours. Les activistes de Homs ont indiqué que les militants de l'EI ont avancé vers la route Tadmur-Deir El Zor près de la ville de Sukhna après avoir pris plusieurs positions du régime, notamment à Al Saba Biyar et Zaza sur l'autoroute Damas-Bagdad près de la base aérienne d'Alsin.
Les activistes ont déclaré que les militants de l'EI n'étaient pas présents dans la région ces derniers mois, ajoutant qu'ils avaient fait ces progrès après une attaque surprise sur les positions du régime d'Assad. Cette activité de l'EI coïncide avec l'intense activité aérienne du régime d'Assad et de l'aviation russe sur la région, sans cibler les militants de l'EI ni tenter d'arrêter leur progression.
La Coalition rappelle qu'il existe une collaboration entre le régime d'Assad et l'EI, ajoutant que le régime d'Assad a considérablement contribué à l'émergence du Groupe extrémiste.
De nombreuses enquêtes ont déjà révélé des liens entre des responsables du régime d'Assad et de l'EI, notamment des accords sur l'achat de pétrole et de céréales du Groupe extrémiste.
L'attaque chimique du régime d'Assad contre Douma samedi, au cours de laquelle près de 100 civils ont été tués, a été largement condamnée; le Secrétaire américain à la Défense, James Matisse, n'excluant pas la possibilité d'une action militaire contre le régime d'Assad.

Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Filtrer les éléments par date : mardi, 10 avril 2018