16 avril 2018 In Coalition News

(16 avr) : Nazir Hakim, Secrétaire général de la Coalition Nationale Syrienne, a souligné que les frappes militaires contre le régime d'Assad doivent viser à activer le mécanisme de jugement des criminels de guerre et des contrevenants aux résolutions internationales, Bachar Al Assad en tête.
La continuelle incapacité du Conseil de sécurité de l'ONU à appliquer les résolutions internationales pour un cessez-le-feu, la levée des sièges, l'acheminement de l'aide humanitaire et la libération des détenus doit cesser. Moscou doit mettre fin à son soutien au régime meurtrier d'Assad.
M. Hakim a souligné la nécessité de revitaliser le processus politique visant à parvenir à une solution politique conformément au Communiqué de Genève de 2012 et à la Résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies pour former un Organe de transition doté des pleins pouvoirs exécutifs.
Les frappes militaires contre le régime d'Assad visent à dissuader le meurtrier qui tue le peuple syrien depuis sept ans et non à détruire le pays, a ajouté M. Hakim. En plus des installations de fabrication et de stockage d'armes chimiques, les frappes doivent viser toutes les positions militaires utilisées par le régime d'Assad pour lancer des attaques contre des civils.
Le régime d'Assad a tué des centaines de milliers de civils en utilisant des armes conventionnelles, alors que les armes chimiques n'ont tué que quelques milliers de civils.

Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Filtrer les éléments par date : lundi, 16 avril 2018