2 avril 2018 In Coalition News

(02 avr) : Les forces russes ont pris pour cible un centre médical dans la campagne d'Idleb. Rappelons que la province abrite environ deux millions de personnes, dont la moitié ont été déplacées de force par le régime d'Assad et ses alliés.
Le Groupe d'aide Al Ameen a déclaré qu'un centre médical qu'il soutient dans la ville d'Ariha a été mis hors service après avoir été frappé par un raid aérien russe dimanche.
Le Groupe d'aide a souligné que les frappes aériennes russes ont également ciblé les entrepôts de secours et une station d'ambulances dans la campagne d'Idleb. Les bombardements ont blessé deux membres du personnel médical et causé d'importants dégâts à la station. Cinq ambulances ont également été endommagées par les frappes aériennes.
Le régime Assad et son allié russe ont non seulement déplacé des civils de la Ghouta orientale, et les ont chassés avec des armes, des destructions et des morts en ciblant les zones résidentielles, les centres médicaux et les entrepôts de secours dans le but d'accroître les souffrances des innocents, a déclaré les Groupe d'aide sur sa page Facebook.
Dans une lettre urgente adressée samedi aux pays amis du peuple syrien, la Coalition Nationale Syrienne souligne que le gouvernorat d'Idleb héberge plus de deux millions de civils. Si une attaque barbare semblable à celle qui a eu lieu dans la Ghouta orientale ces deux derniers mois se produit, cela engendrera une situation catastrophique.
La Coalition a de nouveau appelé la Communauté Internationale à prendre des mesures sérieuses pour mettre fin aux crimes du régime d'Assad et de la Russie contre les civils syriens et aux vagues de déplacements forcés de masse visant à changer le paysage démographique en Syrie.
Rappelons qu'Amnesty International a confirmé que le ciblage d'hôpitaux par le régime d'Assad et la Russie fait partie de leur stratégie militaire contre les civils dans les zones libérées.
Ces attaques représentent une violation flagrante des dispositions du droit international humanitaire. Il est vraiment scandaleux que cette tactique contre les hôpitaux fasse partie de ce qui semble être une stratégie militaire adoptée par ces forces.
Des groupes de défense des droits de l'Homme ont documenté des centaines d'attaques contre des hôpitaux et des centres de santé en Syrie. Ces attaques ont lieu chaque fois que le régime d'Assad tente d'imposer des conditions de capitulation aux civils, assiégeant les civils et ciblant des centres civils vitaux, dont des centres de santé.
Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a appelé la semaine dernière à renvoyer le dossier syrien devant la Cour pénale internationale suite à l'escalade de la violence contre les civils.

Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Filtrer les éléments par date : lundi, 02 avril 2018