9 avril 2018 In Coalition News

(09 avr) : Abdul Rahman Moustafa, Président de la Coalition Nationale Syrienne, a envoyé une lettre au Secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, à la Secrétaire d'Etat à la politique étrangère Federica Mogherini, au Secrétaire général de la Ligue Arabe Ahmed Aboul Gheit et aux dirigeants de 30 pays arabes, appelant à prendre des mesures urgentes pour mettre un terme à l'utilisation répétée des armes chimiques et tenir Bachar Al Assad pour responsable.
M. Moustafa a mis en garde contre les conséquences de permettre au régime d'Assad de poursuivre le déplacement forcé de masse des habitants de nombreuses régions en Syrie.
Nous vous demandons d'ordonner une révision complète du programme de l'OIAC visant à démanteler l'arsenal chimique d'Assad afin de remédier d'urgence à toutes les failles possibles qui ont permis à Assad de conserver une partie de son armement jusqu'à présent, indique la lettre.
M. Moustafa a appelé à établir un programme international d'intervention d'urgence pour les personnes déplacées de la Ghouta Est et à aider le Gouvernement intérimaire syrien (GIS) à fournir une aide d'urgence. Les personnes déplacées sont laissées à leur sort sans aucune aide humanitaire ou de secours.
Les crimes de guerre perpétrés contre les civils syriens ne doivent plus être tolérés.
Ne pas agir enverra un message, encore une fois, extrêmement frustrant : vos souffrances continueront à être tolérées et les crimes d'Assad resteront impunis. Cela portera également atteinte à l'ensemble du processus politique parrainé par les Nations Unies, rendant la possibilité de parvenir à une solution politique plus éloignée que jamais.
L'utilisation répétée d'armes chimiques viole les résolutions internationales et reflète le mépris total de ces résolutions. L'utilisation des armes chimiques, maintenant établie, montre clairement qu'Assad a été encouragé par l'inaction internationale et l'absence de responsabilité.
Seules la justice, la liberté et une nouvelle Syrie libre, qu'ils réclament depuis 2011, aidera les Syriens à panser leurs blessures et à reprendre confiance dans le système et les mécanismes internationaux.
M. Moustafa a appelé tout le monde à ne ménager aucun effort pour mettre fin aux souffrances du peuple syrien; juger les responsables; et aider les Syriens à satisfaire leurs demandes de liberté, de dignité et de justice.

9 avril 2018 In Coalition News

(09 avr) : La Coalition Nationale Syrienne a appelé les membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU ; à savoir les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France ; à lancer des frappes militaires contre le régime Assad en réponse à l'utilisation répétée d'armes chimiques. En effet, samedi soir, le régime d'Assad a mené une violente attaque chimique sur la ville de Douma, tuant plus de 100 civils.
Dans un communiqué publié dimanche, la Coalition rappelle que l'utilisation de la force pour frapper les positions et les bases aériennes du régime d'Assad fait partie de la responsabilité pour maintenir la paix et la sécurité internationales.
Les sessions et réunions du Conseil de sécurité de l'ONU se sont révélées inutiles ; la Russie continuant d'empêcher toute action du Conseil. La Coalition appelle donc les membres permanents du Conseil et les pays concernés ; à savoir les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France ; à prendre des mesures urgentes conformément à leurs responsabilités en matière de maintien de la paix et de la sécurité internationales. Nous appelons ces pays à lancer des frappes militaires contre les positions militaires, les bases aériennes et les bases militaires du régime d'Assad à partir desquelles des attaques contre des civils sont lancées.
La Coalition appelle également à renvoyer d'urgence les crimes du régime d'Assad à la Cour pénale internationale. Il en est de la responsabilité de chacun de mettre fin à l'assaut brutal sur Douma et la Ghouta orientale et de protéger les près de 200 000 civils qui sont toujours pris au piège dans la partie libérée de la Ghouta orientale.
Méprisant de façon flagrante et totale toutes les valeurs humaines, la Russie et le régime d'Assad ont mené samedi soir d'horribles et violents bombardements sur la ville de Douma (Ghouta orientale), larguant des gaz toxiques sur les civils pris au piège dans la ville assiégée. L'utilisation d'armes chimiques, de napalm inflammable et de phosphore blanc dans les bombardements de la Ghouta orientale constitue un crime de guerre et un génocide.
Les violentes attaques du samedi ont visé les femmes et les enfants qui s'étaient réfugiés dans des sous-sols souterrains improvisés. La Russie et le régime d'Assad portent la responsabilité totale et directe de ces crimes barbares.
La Coalition appelle les communautés syriennes et arabes et tous les peuples libres du monde entier à dénoncer les crimes du régime d'Assad et à faire pression sur les gouvernements des pays qui restent silencieux sur ces crimes odieux.
La Coalition communique avec les pays concernés pour demander une réponse à l'escalade militaire de la Russie et au génocide qui se déroule dans la Ghouta Est, ainsi que pour garantir la responsabilité de ces crimes et la protection de notre peuple à Douma.

Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Filtrer les éléments par date : lundi, 09 avril 2018