2 mai 2018 In Coalition News

(02 mai) : Abdul Rahman Moustafa, Président de la Coalition Nationale Syrienne, a envoyé une lettre au Ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Çavuşoğlu, déplorant les violations perpétrées par le régime d'Assad et les forces russes contre des civils dans la campagne Nord de Homs et la campagne Sud de Hama.
M. Moustafa a appelé la Turquie à faire pression sur la Russie pour qu'elle cesse les violations contre les civils dans la région. Il a également appelé à condamner l'attitude de la Russie. Les actions des forces russes et des pseudos centres de réconciliation dans la campagne Nord de Homs violent ouvertement l'accord d'Astana.
M. Moustafa a également appelé à forcer le régime d'Assad et les forces qui le soutiennent à mettre pleinement en œuvre l'accord sur les zones de désescalade et à cesser immédiatement toutes les attaques aériennes et terrestres dans ces zones.
La violente campagne de bombardements sur la campagne Nord de Homs et la campagne Sud de Hama s'accorde avec les tentatives des officiers de la base aérienne de Humeimim d'imposer un accord aux représentants des habitants de la campagne Nord de Homs afin de forcer la population locale à se rendre, a déclaré M. Moustafa.
Ces tentatives contreviennent à l'accord d'Astana et menacent son effondrement; la Russie continue d'ignorer l'accord, notamment l'article désignant la campagne Nord de Homs deuxième zone de désescalade.
M. Moustafa a souligné que le régime d'Assad et ses alliés iraniens et russes détruisent systématiquement les hôpitaux et les infrastructures et ciblent les civils dans la campagne Nord de Homs, commettant un crime de guerre selon les Articles 6, 7 et 8 du Statut de Rome, l'Article 49 de la quatrième Convention de Genève et l'Article 2 de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide.
Ces actions violent également les résolutions de l'Assemblée générale des Nations Unies et du Conseil de sécurité, notamment la Résolution 2336 qui comprend l'accord de cessez-le-feu d'Ankara signé sous les auspices de la Turquie et de la Russie le 30 décembre 2016 et toutes les résolutions pertinentes.
M. Moustafa a également appelé à la mise en place de mécanismes de surveillance et de responsabilisation afin d'assurer la mise en place d'un cessez-le-feu global et d'empêcher toute violation ultérieure. La Russie doit stopper ses tentatives de conclure un accord dans la campagne Nord de Homs et réaffirmer son engagement à l'accord sur les zones de désescalade d'Astana qui couvre la campagne Nord de Homs.

Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Filtrer les éléments par date : mercredi, 02 mai 2018