4 juin 2018 In Coalition News

(04 juin) : La Coalition Nationale Syrienne condamne fermement l'enlèvement du Membre de la Coalition Abdulhamid Tamo par des milices du Parti de l'Union démocratique (PYD), soulignant qu'un tel acte est une réplique des crimes du régime d'Assad.
Dans un communiqué publié lundi, la Coalition a déclaré que des hommes du PYD ont enlevé Abdulhamid Tamo dans la ville de Darbasiya (campagne de Hassakeh) dimanche 03 juin.
M. Abdulhamid est également Membre du Conseil national kurde et Responsable des relations extérieures du Kurdish Future Movement. Il est aussi le frère du regretté Mashaal Tamo.
La Coalition appelle à la libération immédiate et inconditionnelle d'Abdelhamid Tamo et de tous les militants et dissidents actuellement détenus dans les prisons de la milice du PYD. La Coalition met également en garde contre la poursuite de la répression et des violations contre les civils syriens et les militants politiques.
Cet acte répréhensible est une réplique exacte des crimes du régime d'Assad qui visent à intimider le peuple syrien et à briser sa volonté. Compte tenu de ces pratiques, violations et crimes continuels, la Coalition réitère ses appels à la fin immédiate et complète de toutes les formes de soutien à la milice du PYD.

4 juin 2018 In Coalition News

(04 juin) : Nasr Hariri, Chef de la Commission syrienne des négociations, s'est entretenu avec le Ministre jordanien des Affaires étrangères Ayman Safadi. Les deux responsables ont échangé sur les derniers développements sur le terrain en Syrie, en particulier des crimes commis par le régime d'Assad dans le Sud de la Syrie.
Dans des commentaires publiés sur Twitter dimanche, M. Hariri a indiqué que la réunion a abordé les derniers développements sur le terrain dans le Sud de la Syrie.
Pour sa part, M. Safadi a souligné l'importance de préserver l'accord sur les «zones de désescalade» dans le Sud de la Syrie et de protéger les civils et l'engagement à une solution politique globale conformément à la Résolution 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies et au processus de Genève dirigé par les Nations Unies.
Le Sud de la Syrie se prépare à une éventuelle escalade militaire; les forces d'Assad et les milices terroristes iraniennes envoyant d'énormes renforts dans la région. Dans des vidéos publiées sur les réseaux sociaux, les commandants de l'Armée Libre à Deraa ont dénoncé l'entrée des forces du régime d'Assad dans leurs zones, soulignant qu'ils sont prêts à défendre la région.
Nous comptons sur les habitants de Deraa qui vont rétablir la gloire de la Révolution dans Damas, Suweidaa, Alep et Ghouta orientale occupées, ont déclaré les commandants de l'Armée Libre. Ils ont appelé au retrait des milices iraniennes et des forces russes de tout le territoire syrien.
Les groupes de l'Armée Libre et les corps politiques à Deraa ont annoncé qu'ils résisteront à toute attaque éventuelle du régime d'Assad suite à une réunion tenue au siège du Conseil judiciaire suprême à Houran dans le village de Gharz dimanche.
Dans une interview accordée à Smart News Network, le Commandant de l'Alliance du Sud de l'Armée Libre, Qasim Najm, a rejeté toute tutelle internationale sur la zone qui ne correspond pas aux principes de la Révolution. Le Chef du Conseil révolutionnaire de Houran, Mohammad Al Zoabi, a déclaré que les participants à la réunion ont décidé de résister au régime d'Assad dans le Sud. Il a souligné que tout accord qui ne répond pas aux objectifs de la Révolution sera rejeté quelle que soit sa forme ou son contenu.
Vendredi, d'importantes manifestations ont eu lieu à Deraa contre tout accord qui pourrait conduire à la réintégration des forces du régime d'Assad dans leurs zones, soulignant leur détermination à affronter ces forces.

Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Filtrer les éléments par date : lundi, 04 juin 2018