7 juin 2018 In Coalition News

(07 juin) : Après sa libération des prisons de la milice du Parti de l'Union démocratique (PYD), Abdulhamid Tamo, Membre de la Coalition Nationale Syrienne, a qualifié sa détention de crime de guerre et de crime contre l'humanité selon les normes et conventions internationales. M. Tamo a été victime de "disparition forcée et d'arrestation arbitraire".
La milice du PYD a arrêté dimanche M. Tamo dans la ville de Darbasiya (Hassakeh), un acte que la Coalition a condamné et décrit comme une copie des crimes du régime d'Assad.
M. Tamo a été libéré mercredi. La milice du PYD l'a placé à l'isolement. Ces pratiques tombent sous la loi de la jungle qui prévaut dans les zones tenues par le PYD, a-t-il souligné. Il n'y a pas de lois ou de normes clairement établies protégeant les droits personnels et politiques de ceux qui ont un rôle dans les affaires publiques.
Selon M. Tamo, les arrestations menées par les milices terroristes du PYD sont motivées par des décisions personnelles sans justification judiciaire ou légale, sont menées selon des mécanismes de renseignements et de sécurité et sont basées sur de fausses accusations et des allégations infondées.
Rappelons que Abdulhamid Tamo est également Membre du Conseil national kurde et Responsable des relations extérieures au Kurdish Future Movement. Il est aussi le frère du regretté Mashaal Tamo.

Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Filtrer les éléments par date : jeudi, 07 juin 2018