2 juillet 2018 In Coalition News

(02 juil) : La Commission nationale sur les affaires des personnes déplacées et des réfugiés, récemment formée par la Coalition Nationale Syrienne, a tenu une téléconférence avec les Chefs des Conseils provinciaux dans les gouvernorats de Damas et d'Alep pour discuter des principaux défis auxquels sont confrontés les personnes déplacées de force par le régime d'Assad.
Fadi Ibrahim, Chef de la Commission, a déclaré que la Coalition fera tout pour garantir que le retour des réfugiés soit considéré comme un droit fondamental et légitime qui ne doit pas faire l'objet de négociations et garantir leur droit à retourner chez eux.
La Coalition a déjà commencé un travail considérable à cet égard. La Coalition a formé un groupe de travail spécial à Genève et distribué une brochure spéciale sur les implications et les dangers de la Loi n°10.
M. Ibrahim a souligné la nécessité d'assurer les droits des personnes déplacées de force et des réfugiés, en particulier les biens des civils, en établissant une base de données sur tous les civils qui ont quitté leurs maisons et leurs zones à cause des menaces du régime. Cette étape est importante pour faire face à la Loi n°10 à travers laquelle le régime d'Assad cherche à perpétuer le déplacement forcé et le changement démographique.
Le Comité politique de la Coalition a créé la Commission nationale sur les affaires des personnes déplacées et des réfugiés dans le but de protéger les droits et les biens des Syriens déplacés et de faire entendre leurs voix et leurs revendications.
La Commission s'efforce également d'informer les États, les organisations, les organismes et les associations de la réalité des personnes déplacées et des réfugiés et de mobiliser un soutien international en organisant des ateliers sur leur situation dans les camps de réfugiés et de personnes déplacées.

Home PRESSE Les nouvelles de la Coalition Filtrer les éléments par date : lundi, 02 juillet 2018