mercredi, 05 juillet 2017 21:34

La Coalition appelle à une enquête urgente sur la torture et le meurtre de réfugiés syriens au Liban

Communiqué de presse
Bureau médiatique                                                                                               Version en arabe
Coalition Nationale Syrienne
Le 05 juillet 2017

La Coalition Nationale Syrienne condamne fermement les horribles crimes qui touché les camps de réfugiés syriens au Liban. En effet, les camps ont été violemment pris d'assaut et de nombreux jeunes hommes ont été détenus et torturés. On dénombre 19 réfugiés tués dans l'assaut mené par les milices du Hezbollah, des unités de l'armée libanaise et les forces de sécurité dirigées par le Hezbollah. Dix autres réfugiés sont également morts sous la torture après avoir été détenus. Plus de 350 réfugiés, principalement des camps de réfugiés dans la région d'Arsal, ont été détenus.

Selon des informations sûres, l'armée libanaise essaie de cacher ces crimes en empêchant les médias d'entrer dans la région et en entravant le travail des organisations locales et internationales des droits de l'Homme afin d'éviter que ne soient documentés les crimes commis lors de l'assaut sur les camps. L'armée libanaise interdit également aux avocats de communiquer avec les réfugiés détenus dans les prisons des casernes militaires. De plus, l'armée libanaise a donné de faux comptes rendus sur les incidents pour tromper l'opinion publique et les médias, obligeant les familles des victimes à enterrer les corps de leurs proches sans compléter les procédures légales. Les groupes de défense des droits de l'Homme ont également été empêchés de documenter les cas dans le but de dissimuler les causes réelles des décès.

La Coalition tient les autorités libanaises pleinement responsables et appelle à l'ouverture d'une enquête urgente sur les circonstances des crimes contre les réfugiés syriens afin que les auteurs soient tenus responsables. Les avocats doivent être autorisés à communiquer avec tous les détenus et vérifier les conditions de détention. Les corps des victimes doivent être remis à leurs familles sans conditions et conformément aux procédures judiciaires.

La Coalition appelle les Nations Unies, la Commission des droits de l'Homme des Nations Unies et toutes les organisations internationales compétentes à prendre des mesures urgentes, à assumer leurs responsabilités, à mettre fin à ces violations et crimes et à juger les responsables.

Ces violations et crimes contre les réfugiés syriens ne peuvent être justifiés par le maintien de la sécurité ou l'élimination des menaces terroristes au Liban et dans les camps de réfugiés syriens dans la région d'Arsal. La Coalition souligne la nécessité d'assurer la sécurité et les droits des réfugiés syriens conformément au droit international et à la Convention pour la protection des réfugiés, en particulier en ce qui concerne la protection juridique et le droit au litige devant les tribunaux.

La Coalition souligne que la détention, l'intimidation et le meurtre de réfugiés syriens sous la torture ne sont pas conformes aux revendications du Liban de poursuivre une politique « d'auto distanciation ». Des telles affirmations sont sans fondements tant que les milices terroristes du Hezbollah continuent de tuer des femmes et des enfants en Syrie et au Liban et de soutenir le régime meurtrier d'Assad et son déplacement de masse forcé du peuple syrien.

Vive la Syrie démocratique, et que vive son peuple libre et digne.

Home PRESSE Communiqués de presse La Coalition appelle à une enquête urgente sur la torture et le meurtre de réfugiés syriens au Liban