mercredi, 28 février 2018 23:31

Le Conseil de sécurité de l'ONU doit prendre des mesures urgentes, le régime d’Assad et la Russie violant la Résolution 2401 du Conseil de sécurité des Nations Unies Communiqué de presse Coalition Nationale Syrienne Bureau médiatique Le 28 février 2

Communiqué de presse
Coalition Nationale Syrienne
Bureau médiatique
Le 28 février 2018

Malgré l'adoption de la Résolution 2401 par le Conseil de sécurité de l'ONU, les forces russes et du régime d'Assad continuent de pilonner la Ghouta Est (banlieue de Damas), ciblant des zones résidentielles et des maisons civiles. Les bombardements ont tué des dizaines de personnes, dont une famille entière dans la ville de Douma.

Le régime d'Assad et la Russie font preuve d'un mépris total de la Résolution, la rendant totalement inutile et poursuivant le génocide dans la Ghouta Est.

Ce mépris n'est pas surprenant étant donné les antécédents du régime d'Assad et de la Russie; ils ne cessent de violer toutes les résolutions internationales. La Communauté Internationale poursuit sa totale inaction.

Les criminels se reposent rassurés sur le fait qu'ils ne feront pas face aux conséquences des massacres qu'ils commettent et pourront continuer le génocide et l'extermination malgré toutes les résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU sur la Syrie. Ces résolutions resteront lettre morte tant qu'elles ne seront pas appliquées.

Après avoir espéré que la Résolution de l'ONU leur apportera un peu de soulagement, les civils de la Ghouta Est endurent maintenant des souffrances inimaginables.

Des bruits de continuelles frappes aériennes ont clairement été entendues lors de conversations avec des civils piégés à l'intérieur de la Ghouta orientale. Les équipes de la Défense civile ont confirmé que les bombardements se sont intensifiés après l'adoption de la Résolution de l'ONU. Des avions de guerre sont maintenant utilisés dans la campagne de bombardement. Ils ont également confirmé que les bombardements aériens ainsi que les tirs d'artillerie et de roquettes continuent de cibler l'ensemble de la Ghouta orientale. De plus, de nouvelles munitions et des roquettes d’un nouveau genre sont actuellement utilisées dans les bombardements.

Les continuelles attaques contre la Ghouta orientale ne peuvent être qualifiées que de génocides et de crimes contre l'humanité. Ceux-ci se déroulent sous le regard vigilant de la Communauté Internationale qui porte la responsabilité principale de ces crimes car elle n'a pas encore puni les auteurs. Cet échec a encouragé le régime d'Assad, la Russie et l'Iran à commettre davantage de crimes.

La Coalition Nationale Syrienne souligne que la Russie, qui est devenue une partie clé du conflit, porte la responsabilité directe des crimes de guerre commis en Syrie, offrant ainsi une aide gratuite au terrorisme transnational et aux organisations terroristes.

La Coalition appelle la Communauté Internationale à assumer ses responsabilités vis-à-vis des civils syriens. La Coalition appelle les Nations Unies et le Conseil de sécurité de l'ONU à mettre un terme au blocage persistant du Conseil par la Russie. La Coalition appelle également à des mesures urgentes et à faire de réelles pressions pour mettre fin au génocide sur la Ghouta.

Home PRESSE Communiqués de presse Le Conseil de sécurité de l'ONU doit prendre des mesures urgentes, le régime d’Assad et la Russie violant la Résolution 2401 du Conseil de sécurité des Nations Unies Communiqué de presse Coalition Nationale Syrienne Bureau médiatique Le 28 février 2