mardi, 04 avril 2017 12:17

Nouvelle attaque chimique du régime sur Khan Sheikhoun : des femmes et des enfants tués

Communiqué de presse
Bureau médiatique
Coalition Nationale Syrienne
Le 04 avril 2017

Les avions de guerre du régime d'Assaid ont frappé, à l'aube mardi, la ville de Khan Sheikhoun (campagne Sud d'Idleb) aux bombes chargées aux gaz toxiques, provoquant des symptômes semblables à ceux causés par l'agent innervant sarin.
Environ 70 personnes ont été tuées et plus de 200 autres blessées. Les premières photos et vidéos publiées suite à l'attaque montrent un horrible crime semblable à celui commis par le régime d'Assad à Ghouta Est (district de Damas) en août 2013 et laissé impuni par la Communauté Internationale.

L'armée de l'air du régime d'Assad a également effectué un massacre lundi contre des civils dans la ville de Douma (Ghouta Est), tuant 32 personnes, dont des femmes et des enfants.

Le régime d'Assad continue d'utiliser des armes internationalement interdites dans ses bombardements de zones civiles; ce qui consiste une violation flagrante de la quatrième Convention de Genève et des Résolutions 2118, 2209, 2235 et 2254 du Conseil de sécurité des Nations Unies. Ces crimes n'auraient pas pu se produire sans l'absence de réponse de la Communauté Internationale et son incapacité à assurer la protection des civils.

Suite à cet épouvantable crime, la Coalition Nationale Syrienne appelle à appliquer l'Article 21 de la Résolution 2118 du Conseil de sécurité de l'ONU, selon lequel le Conseil doit prendre des mesures en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies en cas de non-respect, notamment le transfert et l'utilisation d'armes chimiques.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a le devoir de tenir une séance d'urgence concernant ce crime et de mener immédiatement une enquête. Des mesures urgentes doivent être prises pour s'assurer que ceux qui ont ordonné, exécuté et soutenu et tous ceux qui sont impliqués dans l'attaque soient jugés en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies.

L'incapacité à prendre des mesures concrètes et urgentes est considérée par le régime d'Assad comme un feu vert pour ses actions. L'inaction n'est plus une option car elle rend directement responsable de ces crimes.

Vive la Syrie démocratique, et que vive son peuple libre et digne

Home PRESSE Communiqués de presse Nouvelle attaque chimique du régime sur Khan Sheikhoun : des femmes et des enfants tués