lundi, 05 mars 2018 23:58

Un génocide se déroule dans la Ghouta orientale

Communiqué de presse
Coalition Nationale Syrienne
Bureau médiatique
Le 06 mars 2018


Des dizaines de civils sont tués et blessés quotidiennement dans la Ghouta Est (banlieue de Damas) dans les bombardements aériens et d’artillerie menés par les forces russes et le régime Assad.

Ces dernières heures, les forces russes et du régime d’Assad ont commis de nombreux massacres dans les villes de Jisreen, Saqba, Hammouriya, Douma, Miasraba, Kafarbatna, Ashaari, Beit Sawa, Harasta, Arbeen, Shifouniya et Jobar. Cela montre clairement que la Ghouta orientale assiégée est visée dans son intégralité. L'assaut brutal vise à exterminer tous les habitants de la Ghouta orientale ou à les forcer à fuir. Il est donc impératif que la Communauté Internationale assume ses responsabilités. La Ghouta orientale est actuellement soumise à une campagne génocidaire menée par la Russie, le régime d’Assad et les milices soutenues par l'Iran.

Dimanche 04 mars, au moins 52 civils ont été tués dans la Ghouta Est, dont des femmes et des enfants. On compte 31 civils tués dans la ville de Douma. Lundi, 21 personnes ont été tuées, dont 11 dans la ville de Jisreen, quatre à Harasta et trois à Saqba dans l'après-midi. Cela porte à plus de 700 le nombre total de civils tués depuis le début de la récente campagne militaire contre les civils dans la Ghouta orientale assiégée.

Les habitants de la Ghouta orientale souffrent depuis des années du siège imposé par le régime d'Assad et les milices iraniennes. Le siège constitue un crime contre l'humanité; celui-ci est commis sous les yeux attentifs du monde. La souffrance est exacerbée par des violents bombardements aériens et d’artillerie dans lesquels l'aviation russe joue un rôle majeur.

Les civils pris au piège dans la Ghouta orientale sont sous la menace constante de la mort par bombardements aériens et à d’artillerie. Ils souffrent également des conséquences du blocus; notamment de faim, de maladie et du manque total de services. La région a été dévastée par des bombardements aériens et d'artillerie. La souffrance des civils est inimaginable. Ils lancent leur dernier appel à la Communauté Internationale pour les sauver.

Toutes les résolutions internationales et tous les accords de cessez-le-feu sont jusqu'à présent tombés dans l'oreille d'un sourd. En effet, ils continuent d'être violés et font l'objet d'un mépris total. Ils sont même utilisés pour alléger les pressions diplomatiques et politiques, déjà insuffisantes, et intensifier l'assaut et commettre davantage de massacres.

Pas moins de 400 000 civils sont pris au piège dans la Ghouta Est depuis des années et font l'objet de meurtres quotidiens. Les photos de corps d'enfants morts enveloppés dans du tissu portant le logo de l'ONU sont plus que suffisantes pour refléter la réalité actuelle des civils. Ces photos doivent réveiller les consciences et obliger la Communauté Internationale à assumer ses responsabilités et à œuvrer pour la fin immédiate du génocide contre les habitants de la Ghouta orientale.

Nous rappelons que la Russie est une partie clé du conflit et porte la responsabilité directe des crimes de guerre commis en Syrie. La Russie, avec tous les criminels de tous genres, doit être tenue pour responsable.

La Coalition renouvelle ses appels à la Communauté imInternationale à assumer ses responsabilités envers les civils syriens. Il est grand temps que le Conseil de sécurité de l'ONU surmonte l'obstruction continue de la Russie et prenne des mesures urgentes pour mettre un terme au génocide en cours dans la Ghouta Est avant qu'il ne soit trop tard.

Home PRESSE Communiqués de presse Un génocide se déroule dans la Ghouta orientale